samedi 12 septembre 2015

La pute française? C'est nous.


 «Si la femme sort sans honneur, qu'elle ne s'étonne pas que les hommes abusent de cette femme-là»

Le Figaro

Un si beau salon de la femme musulmane, en France,  la femme? un truc pire que dans les années 50. Elle cuisine et reste toujours dispo aux envies sexuelles de son mari (uniquement).

La France d'aujourd'hui est moins bien que celle d'hier et pire que celle demain, ou l'inverse, ou pas.


Comment a t-on pu en arriver là?

C'est en France et c'est permis?  Boursorama


 La femme, elle ne sort de chez elle qu'avec la permission de son mari (…) Le soir, il a un besoin, il a une envie, elle ne veut pas... L'homme il craque… Qu'elle sache que les anges la maudissent toute la nuit dans le cas où elle se refuse à son mari sans raison valable.»

Nader Abou Anas, prédicateur qui enseigne le coran et l'arabe au sein de l'association D'CLIC à Bobig
Ouaip ils sont beaux les lendemains que l'on prépare à nos enfants. Ader Abou Anas est un  intervenant en toute légalité au salon de la femme musulmane, et il  incite lui aussi aux  viols conjugaux. 





«La femme, elle ne sort de chez elle qu'avec la permission de son mari (…) Le soir, il a un besoin, il a une envie, elle ne veut pas... L'homme il craque… Qu'elle sache que les anges la maudissent toute la nuit dans le cas où elle se refuse à son mari sans raison valable.»




Que peut-on faire pour que jamais de telles paroles ne soient prononcées en toute légalité? Je ne sais pas, je croyais que les incitations aux viols (de femmes sans honneur) ou aux viols conjugaux étaient réprimées. Non, à Pontoise, c'est normal, c'est l'Islam qu'on veut nous imposer, femmes musulmanes françaises, révoltez vous, femmes révoltez vous, l'Islam qu'on veut vous imposer est la pire des saloperies, et ils disent qu'ils mettent les femmes à l'honneur? Oubliez les, par pitié.

5 commentaires:

Alfred a dit…

Une chose m'étonne : les tares qu'on reproche à l'extrème droite et la rende infréquentable, homophobie, misogynie, volonté de retour à un certain ordre moral, antisémitisme, sont par contre très bien tolérées, même pas relevées en fait, même à dose infiniment plus fortes, dès lors qu'elles ont l'islam pour origine.
La contradiction pourtant flagrante semble n'étonner personne. Etonnant, non?

Alfred a dit…

apparemment des femens sont allées jouer les trouble-fête au salon. C'est courageux de leur part. Jusque là elles se contentaient de proies faciles et convenues, de tirer sur les ambulances.

margo a dit…

C'est bien dommage qu'il n'y ait eu aucune affiche ni publicité pour ce salon car on aurait pu venir y faire du tapage. Une de mes filles passe chaque jour devant le Hall St Martin pour se rendre à son école et il n'y avait rien d'indiqué qui informait de la tenue de ce "salon".
On oublie trop souvent qu'il y a une vraie scission entre l'avancement de la mentalité notamment des femmes dans notre société. Dans la presse féminine on nous parle d'égalité de salaires, de partage des tâches, de l'homme considéré comme partenaire alors que dans la réalité de la plupart des femmes musulmanes c'est une hérésie.
Pour exemple, ma fille aînée partie de la maison depuis 7 ans et en visite chez nous rencontre au supermarché de notre ville une ancienne camarade de collège. La jeune fille est pakistanaise, elle est avec sa soeur, toutes deux voilées de la tête au pied. Je suis la scène de loin car je ne veux pas me mêler de la conversation. Ma fille me raconte après la discussion : après les traditionnels ça va. que deviens tu? tu es mariée, des enfants? ah mon père est parti "au bled" me choisir un mari, on verra bien.
Elle est en France depuis 15 ans et n'a pas avancé d'un iota et très heureuse de son sort.
Qu'en penser?

Ladywaterloo a dit…

J'en pense que le droit de la femme a reculé de 15 siècle, bon j'exagère un peu, mais quand même!

Mais j'en pense aussi, qu'il a été prouvé que plus la femme est éduquée (et libre), mieux elle éduque ses enfants. hélas l'inverse est vrai, d'où l'échec abominable de bien des jeunes, alors qu'ils bénéficient d'une éducation nationale pas si mal faite que ça, les profs peuvent s'escrimer, ce sera en vain selon le mileiu familial (enfin sauf exceptions)

margo a dit…

Je reviens sur ce sujet car je trouve finalement amusant que ce soit déroulé ce salon à l'endroit même (hall St Martin de Pontoise) où a lieu le grand rassemblement qui a précédé l'enterrement de Charb,(tué lors de l'attentat de Charlie Hebdo) avec tout le gratin du panier républicain.
La ville de Pontoise n'est pas rancunière visiblement.