jeudi 23 février 2017

Alep, oui, Mossoul, non?

 Après avoir été gavé matin et soir pendant des mois de la situation dramatique que vivaient les habitants d'Alep on pourrait être surpris du silence des médias sur la situation des habitants de Mossoul.

Un enfant syrien aurait-il plus de valeur qu'un gamin irakien? Après tout, il ne s'agit là, que de 750 000 habitants dont 375 000 enfants.



S’emparer de l’ouest de Mossoul sera probablement encore plus difficile. Ses quartiers sont plus densément peuplés que ceux situés de l’autre côté du Tigre, qui coupe la ville en deux. L’ONU estime qu’il reste environ 750 000 habitants, dont près d’une moitié d’enfants. Dans la vieille ville, les ruelles sont trop étroites pour que les blindés puissent circuler. Dans les quartiers Est, les forces irakiennes sécurisaient leur progression en montant des talus de terre avec des bulldozers. Les combats devront donc se faire maison par maison. Les soldats s’attendent à ce que les jihadistes circulent d’une maison à l’autre, passant par des trous creusés entre des habitations mitoyennes, invisibles depuis la rue.  LIBERATION

Une crise humanitaire dans le silence des médias, ou presque. Nos médias majoritairement engagés à gauche gardent un silence pudique sur ce qui ne leur convient pas et exploitent jusqu'à la trame la moindre information les confortant dans leurs opinions? Quelle chance avons nous de vivre dans un pays où la presse est libre sinon, on n'ose imaginer ce que cela serait...



Pour autant cette guerre est-elle juste? Le terme ne convient à aucune guerre, cette guerre, comme celle qu'Assad a mené en Syrie est nécessaire, mais cette guerre est le résultat meurtrier de la déplorable politique étrangère menée d'abord par Bush, puis Clinton et enfin Obama.

La seule bonne nouvelle reste que malgré tous ses immenses défauts, Trump mènera peut-être une autre politique moins guerrière dans cette partie du monde qui était devenu leur terrain de jeux favori pour vendre et utiliser des armes. On est certain que Killary aurait continué la même politique, on ignore encore ce que fera Trump.


mercredi 22 février 2017

Une élection, un attentat?

Il y a une semaine j'ai lu ce grand titre:

FILLON? SEUL UN ATTENTAT POURRAIT SAUVER SA CAMPAGNE.


Quelle étrange pensée, un attentat "profiterait "à quelqu'un? Auquel cas cela avantagerait plutôt  MLP, si quelqu'un peut profiter d'un événement aussi dramatique, ce dont elle n'a sûrement pas plus envie que quiconque.

Et avant hier j'ai découvert ce schéma, j'ai vérifié en effet les plus grands attentats depuis 2012 précèdent de peu les grandes  échéances électorales françaises.

En 2013, il n'y a pas eu d'élections mais nous avons voté  en 2014 à deux reprises d'abord pour les municipales en mars (pas d'attentat) puis pour les européennes en mai, élections précédées d'un attentat à Bruxelles.

En 2015 des départementales en mars, précédées d'un attentat, puis des régionales en décembre juste après  le carnage du Bataclan. Il n'y a pas eu d'élection en 2016, mais un attentat très sanglant à Nice le 14  juillet.


 Dites moi que je me trompe, que ce schéma est faux, que ce n'est que du hasard, j'aimerais tellement y croire, mais sinon?  Quelle logique implacable pourrait pousser des terroristes de nous frapper, de nous plonger dans la terreur juste avant que nous soyons appelé à aller voter?




mardi 21 février 2017

La mégalomanie de Macron.

Qu'il est difficile de parler politique dans cette campagne électorale qui parle de tout ou presque,  mais qui en oublie l'essentiel, les programmes des candidats.

Il est difficile de parler du programme de Macron, car il ne l'a pas dévoilé, on ne peut donc parler que de sa personne, et de ses prises de paroles, interview et meetings.

Depuis 8 jours, je me demande sérieusement si Emmanuel Macron est juste un narcissique ou s'il est, plus grave,  atteint de mégalomanie, peut-être la proie d'une secte comme la Scientologie, certaines de ses affirmations sont aussi alarmantes que révélatrices.


"Il y a beaucoup de gens qui ont ça en tête. La politique, c'est mystique." Il est convaincu, Macron, que ce n'est pas parce qu'ils haïssent les politiques que les Français ont renoncé au sacré… "C'est tout mon combat. C'est une erreur de penser que le programme est le cœur d'une campagne." 

"Comment se construit le pouvoir charismatique? C'est un mélange de choses sensibles et de choses intellectuelles. J'ai toujours assumé la dimension de verticalité, de transcendance, mais en même temps elle doit s'ancrer dans de l'immanence complète, de la matérialité. Je ne crois pas à la transcendance éthérée. Il faut tresser les deux, l'intelligence et la spiritualité. Sinon l'intelligence est toujours malheureuse. Sinon les gens n'éprouvent de sensations que vers les passions tristes, le ressentiment, la jalousie, etc. Il faut donner une intensité aux passions heureuses." En prêchant? "Dans mes discours, j'essaie de convaincre en donnant à voir. Contrairement aux autres, je n'ai pas un parti de gens qui réagissent de manière pavlovienne. Je leur ai interdit de siffler. Je leur donne à voir quelque chose d'autre." Quoi? Un homme qui leur a hurlé sa ferveur, en décembre, à Paris, jusqu'à se casser la voix ; qui achève ses réunions publiques les bras en croix ; qui prône la "bienveillance

 "Je ne sépare pas Dieu du reste. Je fais le lien entre la transcendance et l'immanence." 



Samedi, à Toulon Macron a renforcé mon opinion en proclamant

"Je veux être président, je vous ai compris, je vous aime"


Macron mi-de Gaulle mi Jésus lui même, Macron manipulé par qui?  Certes il est Franc-Maçons et on connait la soif de pouvoir des grandes loges, prêtes à aider de toutes les manières possibles quiconque leur permettra d'acquérir encore plus de pouvoir, certes il a fait l'ENA et son réseau d'énarques a amplifié ses premiers succès, mais au-delà, qui finance ses meetings? Qui finance et organise sa com?


                              
          Vidéo décortiquant le mécanisme de l'ambiance des meetings de Macron.

La communication de Macron ressemble à s'y méprendre à celle utilisée par les sectes, comme l'Opus Déi (mais Macron n'est pas catho) ou la scientologie, pouvoir financier, mécanismes de manipulations identiques...

Macron est certainement narcissique, mais très probablement, hélas, mégalomane, et il était une proie idéale pour une secte qui veut avoir un président français à sa botte.

Le mégalomane se présente comme un chef "inspiré" Prévensecte

 Dans un premier temps, le mégalomane est en général perçu par son entourage sous son jour le plus chatoyant. L'originalité de ses vues, le brio, la capacité de conviction dans des domaines aux perspectives insoupçonnées, grandioses, en particulier au plan financier le tout joint au sens pratique bien préservé, attirent autour de lui les admirateurs, voire les petits ou grands mécènes ; bref une petite cour, d'autant plus insidieuse que le sens pratique du mégalomane est susceptible d'organiser une véritable chasse aux notabilités toujours avides de flatteries. L'encensement mutuel consolide le groupe. On est en plein Andersen et son conte "les habits neufs de l'empereur".
 Pourtant à ce stade, le mégalomane demeure peu dangereux et les beaux esprits - ceux qui tiennent à ne pas être vus comme s'en laissant conter - gardent un petit sourire, qui les préserve en cas de dérapage... Ils l'auraient trouvé simplement amusant et ce serait leur élégante porte de sortie...
 Mais - seconde phase - que, tout à coup, les circonstances changent et qu'une bonne fortune mette le personnage en situation de responsabilité, le climat varie aussitôt. Fini l'amusement. Toutes les potentialités du mégalomane se déploient. La petite cour du départ agrège une clientèle beaucoup plus vaste qui voit là s'ouvrir une nouvelle carrière à des appétits jusque-là contenus.

Macron est certainement narcissique, mais hélas aussi mégalomane, proie ou non d'une secte, il nen reste pas moins très dangereux s'il accède aux plus hautres fonctions.

Hier  Ram Yade a presque accusé Macron de folie en proposant un dépistage psy pour tous les candidats à la présidentielle. Elire un président mégalomane serait un véritable malheur pour la France, les dictateurs sont toujours des mégalos qui ont réussi. Orange politique


Dieu lui parle-t-il? À cet instant, il baisse la voix. Ne sourit plus. "Non." Il tourne la tête vers la vitre de la voiture ... "Je ne suis pas sûr que Dieu ait jamais parlé. À la fin, ce sont les voix qu'on crée soi-même."

jeudi 26 janvier 2017

La boule qui dégomme.

Penelope Fillon a t-elle ou pas profité d'un emploi fictif?

A priori je dirais plutôt pas, mais je ne suis pas dans le secret des petits papiers, ce que je sais en revanche c'est que François Fillon se trouve devant un énorme mur de médisances et de diffamation.

Penelope Fillon a probablement travaillé pour son mari de notes en dossiers de dossiers en courriers, l'a t-elle fait assez pour justifier de ses émoluments?
Penelope Fillon a probablement aussi organisé des "petits dîners" avec des gens bien placés, donné des conseils à son mari, écouté certains conseillers, et mille et une petites choses qu'effectuent toute épouse d'un homme de pouvoir, cela justifie t-il ses salaires?





Si Fillon tombe en aucun cas je ne voterai pour le petit Macron, je voterai plutôt Mélenchon, c'est dire...

Je voterai pas plus pour le traître Bayrou, le gars qui campe un coup à droite, un coup à gauche, fait des promesses aux uns pour les trahir sitôt le dos tourné.

Le penelope-gate provoque de surcroît un dommage collatéral,  il éclipse la dernière ligne droite des primaires de la gauche et c'est grand dommage, la gauche a besoin d'un grand parti, non narcissique, où les différents courants de pensées peuvent se retrouver.

En Marche, d'Emmanuel Macron est un parti qui rassemble des personnes qui n'ont pas versé un euro pour soutenir un candidat  "dans le vent", lancé comme une nouvelle marque de lessive, super com, superbe emballage, il lave plus blanc et dégage une odeur de modernité. Mais si EM  a écrit un programme  il ne l'a pas publié, il cache quoi? Peut-être pas grand chose, mais j'en doute,  il laisse de l'espace libre aux rêves de chacun afin de les rallier à son panache blanc. En Marche

Il n'y a que rarement des hasards en politique. En ce moment, les joueurs sont en place, et l'un d'entre eux, à visé, pointé et va dégommer deux de ses adversaires: le PS et LR.  On sait à qui profite le crime, on ignore qui l'a commis.

mardi 24 janvier 2017

Courage, fuyons!



Le courage et l'honnêteté morale de François Hollande ne sont vraiment pas ses qualités premières, à la moindre brise, il se met à l'abri n'assumant jamais rien, ni femme ni maîtresse, ni même vraiment ses enfants, un gentil "jemenfoutiste" essayant de ne contrarier personne, avec comme seule réponse aux problèmes




Il n’est pas de problème dont une absence
de solution ne finisse par venir à bout






Jusqu'à il y a 5 ans, ça marchait pour lui et finalement tant de gens ont cru en sa "bienfaisance" mélangeant gentillesse et indifférence.

Hollande est le pire mec en politique ayant atteint ce niveau de médiocrité. Ainsi donc, il n'a pas participé au premier tour des primaires du parti politique qui l'a porté au pouvoir, Ségolène Royal lui emboîtant le pas, et ainsi donc il ne participera pas au second tour de ces primaires.

Courage fuyons. 


François Hollande restera dans l'histoire pour sa médiocritude, sa nullité, sa lâcheté.

Je suis désespérée pour les gens de gauche, et je supplie ceux qui me lisent et qui sont de gauche d'aller voter dimanche, sinon le PS sera enterré au profit du bb  Rothschild, la gauche  ne mérite t-elle  vraiment que cela?



jeudi 12 janvier 2017

Bonne année





Il n'y a peut-être de meilleurs voeux que ceux formulés alors que les fèves sont avalées, et moi,  je vous demande d'abord vraiment pardon pour mon silence, tant de trucs m'ont, de fait, réduit au silence, mais deux choses surtout, d'abord la certitude et ensuite la certitude, je reprends OK? 


D'abord la certitude que quoi que soit notre vie, nous pouvons tous aspirer au bonheur et mieux on peut être heureux.

L'autre certitude? Nous ne pouvons  individuellement pas faire grand chose.








 What? C'est abominable, horrible et contraire à mes principes, je sais, mais parfois, on s'assoit sur nos principes, on respire et on se trouve drôlement mieux, non?

Je vous souhaite donc à tous d'être heureux, enfin, on pourrait dire pour le moins moins malheureux, mais non, je suis désolée, je veux vraiment pour tous les hommes le meilleur, du bonheur.



Que 2017 soit une année douce et paisible pour nous tous. 
Bonne et heureuse année

Avec, ma sincère amitié

jeudi 1 décembre 2016

Liberté d'information à géométrie variable.

Ce texte est un texte écrit par un lecteur du Figaro réagissant sur l'interdiction à venir des sites "dans le viseur du gouvernement" , très pertinent, je n'en enlève ni ne rajoute un mot.

Le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, a posé une question ayant le mérite de la clarté :
 « Quelle est l’obsession qui pousse le gouvernement à choisir le point précis de l’avortement comme point d’intervention plutôt que les sites de radicalisation terroriste, ça, je ne sais pas. » 
Le constat est aussi factuel que glaçant, et renforcé par une remarque de Jean-Frédéric Poisson, député et rapporteur d’une étude sur les moyens de l’Etat islamique, qui affirmait sur le plateau de BFM TV, en face de Laurence Rossignol : « Lorsque j’ai demandé l’interdiction des sites djihadistes, on m’a répondu qu’il était impossible de les bloquer en raison de la liberté de l’information. » 

Au moins les choses sont claires : on peut donc islamiser tranquillement, mais s’opposer efficacement à l’avortement, certainement pas.
Un tel entêtement – sans réaction majeure de l’opposition politique – relève évidemment d’un acharnement qui flirte dangereusement avec le totalitarisme.
En effet : après avoir fait de l’avortement un « droit fondamental », supprimé la notion de détresse puis le délai de réflexion obligatoire avant un tel acte, le gouvernement s’attaque cette fois-ci à ses opposants, ceux qui continuent – sur internet – à dire la réalité de l’avortement, à prévenir des conséquences psychologiques qu’il peut engendrer et à proposer des alternatives.


Verdad 007

Le Figaro

                                                 
                                                   SOS IVG