mercredi 31 mars 2010

Ramdam de machouillon.


Le ramdam du machouillon sera ou Jeanne d’arc boutera ces anglais de notre chère patrie, son agenda étant super booké elle hésite entre la fin de semaine (jeudi et vendredi) ou la findesem.

C’est un sujet récurrent chez les vieux s’opposer, s’arcbouter contre tout ce qui est nouveau : chanson, Sheila vaut bien mieux que Cœur de pirate,  cuisine, rien de vaut les têtes de veau, même pas les sushis, cinéma, je ne vous dit pas le sublime Jean Gabin face à Jean Dujardin, fait pas le poids le freluquet…  tout y passe, loisirs, littérature… Mis à part l’électroménager et le TGV rien ne trouve grâce aux yeux des vieux.

Du langage des jeunes, ils ne comprennent rien, et se sentant largués dans celui d’internet, ils essaient de nouveau de créer des mots afin de s’approprier la technique, un peu comme des bébés inventent leurs petits mots pour apprivoiser l’inconnu.

D’autrefois je me souviens d’une tentative stupide, machouillon au lieu de chewing-gum (qu’ils haïssent) et fin de semaine au lieu de week end … Echec bien entendu, complet et sur toute la ligne le langage a de tout temps évolué et il continuera à évoluer, sinon le français deviendra langue morte.

Les vieux ne détestent pas les nouveautés, que nenni ils préfèrent sauvegarder leur patrimoine, et tout est leur patrimoine.  Et voilà nous devons dire ramdam au lieu de buzz,  et le scanner devient numérisateur, non numériseur, bien entendu !


                                              Image choisie par Sacha, à côté de moi à présent, il a le sens des choses, non? 
                                                                                                      tirée d'ici
Cela occupe quelques vieux mais à mon avis lorsqu’on commence à se sentir étranger dans son propre pays pour quelques trucs  sans importance, pire, lorsqu’on sent son identité atteinte parce l’ensemble des français préfère manger des hamburgers (on dit comment ?) et cookies plus que des tripes à al mode de Caen ; la capacité d’évolution est vraiment en cause, et cela pose un problème.

Souriez vous êtes filmés !
Sus aux anglois, A moi, la garde !

mardi 30 mars 2010

Rendez nous nos bristrots, cafés et autres lieux de débauche!


Samedi ou dimanche devait avoir lieu la première manifestation du grand pouvoir internet face à l’horrible pouvoir politique. LE no-Sarkozy day.Un groupe de Face Book réunissant au moins 380 000 personne mettait au point les derniers détails, journaux sur le net (style rue 89, le Post) relayaient l’information, le ton montait des chants à l’hymne vengeur  autant que glorieux montaient. Correction ce n’était pas des chants mais des blagues corses, bien nulle sa blague, d'ailleurs parfaitement politiquement incorrect de nos jours…
Du buzz mais un flop! Une méga claque.

Flop, flop, flop. Le succès de l’Epad qui reposait non seulement sur les bases d’une révolte moderne mais surtout rejoignait une réelle indignation générale avait donné des ailes au pouvoir de pression  d’internet.

Le corbeau, qui écrit et chante tout l’été sous l’immunité de l’anonymat des blogs et forums a rejoint la cigale qui sur Face Book chante et chante encore, la réalité fut tout autre.  Personne, trois chats et un canard seulement se retrouvèrent ici ou là.  Persuadés que la météo au service de l’état fut la seule responsable  de cet échec ainsi que peut être un manque de coordination, ils remettent ça.

A mon avis, ils auraient mieux fait d’organiser un apéro géant, à Rennes il a rassemblé autant de personne dans une seule ville que le no-Sarkosy day dans toute la France, sans coordinateur ni battage médiatique excessif. La météo était pourrie à Rennes Samedi comme dans toute la France.

                                             photo tirée du Point



Hiver trop long, météo pourrie, j’organiserais une super manif pour exiger le départ du froid et de la pluie, et surtout annuler toutes décisions (et no-décisions) de Copenhague, en exigeant un réchauffement immédiat de la France ainsi  qu’un service minimum  du Soleil. Cela ne serait guère plus stupide et aurait quand même l’avantage de reposer sur une réalité.  Marre du temps pourri, de la pluie et du froid. Il n’y a plus de saison, de mon temps  au printemps, il faisait beau. On faisait de super fêtes, on avait certes raté Mai68 mais on rigolait bien. Tiens cela ressemble peut être à des trucs genre les apéros géants. Sauf que nous on pouvait: fumer, boire, rigoler, si, si, rigoler aussi, dans des bars, pubs et cafés! rendez nous nos bistrots, cafés et autres lieux de convivialité, vie.

lundi 29 mars 2010

Sashatralalère…. (by Charlotte)



A quoi reconnait-on qu’un petit garçon de 2 ans presque et demi est prêt pour la maternelle ?

Au fait qu’il soit « propre » ? Nb pour les gars : propre, cela n’a pas de rapport avec son dernier bain, mais c’est la façon éduquée de dire qu’un petit garçon ne porte plus de couches et en principe prévient qu’il veut aller aux toilettes en anticipant suffisamment pour avoir le temps d’atteindre les toilettes en courant et baisser son pantalon avant de commencer à faire pipi… C’est vrai que Sasha  a beaucoup moins «d’accidents » ces derniers temps (comprendre : ne fait plus trop pipi dans son pantalon),  bon, sauf au parc car il n’arrive toujours pas à faire pipi debout sans arroser pantalon, chaussures, mains et voisins (dont sa mère qui essaye vainement de l’aider à ne pas en mettre partout  en l’arc boutant vers l’avant, ce qui le fait hurler car il craint de tomber), du coup, après plusieurs mauvaises expériences suivies d’engueulades, il demande maintenant à rentrer, et pisse dans son froc dans la foulée…
A son degré d’autonomie et son agilité ?Sasha s’habille seul à peut prêt aussi bien que Pierre actuellement, ce qui est loin d’être une prouesse, il met même plutôt mieux ses chaussettes –Pierre  le bat encore en ce qui concerne boutons et fermetures-éclairs - mais Sasha fait tout ça bien plus vite que son frère, donc infiniment mieux que Pierre le jour de sa rentrée en P3 (petite section). Il sait bien sûr s’alimenter tout seul, très salement, mais aussi se laver les mains (à voir le lavabo après, on pourrait croire qu’un rhinocéros miniature y a pris un bain de boue), il connait les principes théoriques du rangement même s’il les applique rarement, il découpe, dessine,  peint, et modèle seul et avec grand plaisir,  il grimpe, court, joue au foot avec dextérité (en hurlant « goal » dés qu’il touche la balle), et c’est un champion tout terrain en trottinette – chaud devant !
A sa capacité à dialoguer et à se faire comprendre ? Sasha  parle très bien, a parlé d’ailleurs très tôt pour un petit gars, en articulant et prononçant mieux que Pierre petit, même s’il est bien loin d’avoir la même oreille musicale.  Après avoir longtemps boudé ses seconde et troisième langues, il a récemment rattrapé son retard et parle maintenant vraiment bien en catalan, il lui arrive de jouer seul ou de s’adresser à son frère dans cette langue, et comprend assez bien l’espagnol.  Il doit encore apprendre à maitriser sa déception et sa colère, en apprenant à les formuler autrement qu’en beuglant … mais il le sait, et en tient compte occasionnellement.


photo choisie avec amour et soin par l'heureuse Mamina de Sasha (extraite du site psycho-enfant)
Non, malgré tous ces indices, le critère déterminant prouvant que Sasha  a parfaitement intégré la mentalité de l’école maternelle, c’est les « Sashatralalère », qu’il chante sur tous les tons, dans toutes les langues et à chaque occasion possible , faisant la stupéfactions de nos amis barcelonais : “Y tú no-ooo, y yo si-iiii” (« Et pas toi- aa, et moi oui-iii »), « moi j’ai fait ca-a, la, la, la-a », « moi oui-iii », « moi je sais-é, la, la, la-a »….
Sashalalère est fin prêt pour la maternelle, oh oui- iii.

contribution de Charlotte, l'heureuse mère.... (avec l'autorisation de l'auteure, billet déjà publié dans "L'officieux" seul journal officiel de la famille)

vendredi 26 mars 2010

Savoir regarder le bon côté des choses.


Il y a un truc de bien, bonne nouvelle depuis lundi la taxe carbone ne viendra pas plomber le budget des ruraux pas riches, maisons mal isolées, vieilles chaudières  descendant leur fioul comme une fillette de la grenadine un après midi d’été..



Taxe rajoutant une injustice énorme entre les petits veinards habitant Argeles sur mer aux pauvres couillons vivant à  Tourcoing. Je fais comme Paris Match, sauf que j’ai mis la seule photo de Tourcoing  donnant envie d’y aller vivre. Pour Argeles, très dur de trouver autre chose que quelque chose donnant envie d’y camper….



D’accord le film parfaitement stupide à l’humour aussi lourd qu’une moule-frites, Bienvenu chez les Cht’is a redonné un peu de moral à ces pauvres nordiques. Mais avouons le tout net, quel que soit votre situation  vivre dans la douceur méditerranéenne entraine moins de dépenses énergétiques  modérez la clim, les gars, vous pouvez vivre à 26°, si, si, je vous assure !

Il faut toujours en toute chose savoir regarder ce qui est bon. Le bon dans les scandales qui touchent l’Eglise et sur lesquels je n’ose m’exprimer, c’est que le Carême a un gout de carême pour tous ces prélats qui savaient et qui ne disaient. Ce n’est pas fini, mais ce chemin de croix sera salutaire si cette vieille institution rigide et donneuse de leçons en tire une humilité nouvelle, une sincère compassion pour l’homme, tous les hommes, même les femmes et surtout les enfants.

Et sinon, rien, il y a eu, parait il, un remaniement ministériel, moi j’ai rien vu ! Et vous ?

jeudi 25 mars 2010

Les yeux grands fermés


« Les yeux grands fermés » de Michèle Tribalat est de la bombe, une vraie bombe, dynamitant tous les tabous sur l’immigration, français dormez tranquille …



                                                  photo tirée de ce blog
1/3 des jeunes blésois (nés à Blois, sous préfecture du Loir et cher) sont d’origine étrangère, alors qu’ils n’étaient qu’un sur vingt à la fin des années soixante.  Lors de mes pérégrinations dans un monde peuplé de châteaux  ensorcelés  et de princesses endormies, je fus privée d’internet, privée de quoi ? De ce qui fait, entre autre,  l’essentiel de mes infos, aujourd’hui.

J’ai donc renoué avec une habitude ancestrale, et suis allée dans des bars-tabac-presse. Ai acheté sans convictions quelques revues, dont « Le Point » (du jeudi 18 mars) Finalement dans ces médias de plus en plus confidentiels on lit des trucs ahurissants.

Des articles courageux qui rejoignent aussi la polémique dont Eric Zemmour est à l’origine, oui, la population carcérale est en grande majorité issue de l’immigration.  Qu’un avocat général confirme, baladez vous dans les couloirs des cours de justices, vous le constaterez, et aussitôt cet avocat général est convoqué par sa hiérarchie.

Dormez français, dormez, sur de la dynamite. Entendons nous bien, je ne suis pas xénophobe, mais pense qu’en toute chose si la modération est souvent une bonne attitude, laisser le silence s’installer, museler la vérité fera le lit de ces extrémismes dont on ne veut pas.

Nier la vérité ne résout pas les problèmes, ces problèmes nous devons les regarder ensemble, nous devons vraiment les aborder, sans angélisme, pour le bien de tous.  Sinon les ghettos se durciront, les enfants nés dans ces ghettos n’auront plus du tout d’avenir, et des guerres urbaines seront notre quotidien.

Autrefois, il ya quinze ans, j’habitais le sud, le vrai, derrière chez moi, une jeune mère célibataire vivait avec ses enfants, espacés tous de trois ans, pile poil ce qu’il fallait m’avouait-elle pour conserver les multiples allocations. J’écoutais navrée cette femme, incapable de travailler et encore plus incapable d’élever ses enfants, apéro dès 11h du matin avec « lé pastis » et coucher on ne sait quand, trop tard pour lever les petits et les accompagner à l’école.

Cette femme là, pas méchante aura eu probablement autant d’enfants que mère isolée (père gitan)  lui donnait. Pour quoi faire ? Leur malheur surement. Ce jour là, je militais aussitôt pour la suppression des allocations : parents isolés, ALJE, logement, et j’en oublie…

Je serais OK pour une superbe allocation premier enfant, un peu moins pour le second, sans conditions de ressources, puis plus rien, pour personne, mais des aides au mérite (carnet scolaire, assiduités à l’école…)

Je sais cela parait dégueu, mais quel avenir auront ces petits dont les parents ne peuvent assumer l’éducation ? Quel sort la vie réservera t-elle à des familles qui certes, aiment leurs enfants mais sont incapables de répondre aux exigences d’une  éducation moderne. Nous n’avons plus besoin de bras pour l’armée ou l’usine, mais d’enfants qui pourront avoir accès à une vie décente, un logement, du travail. Et éventuellement pourront cotiser pour: la sécu, les retraites.. péné, ta gueule!

Quel homme politique aura le courage de revenir sur cette politique qui distribue toutes les primes aux loosers, et  à l’échec réserve toutes ses allocations ?

Les yeux grands fermés (Michèle Tribalat, chez  Denoël)

lundi 22 mars 2010

Escapade au bord de la Loire.

Depuis quelques jours notre camping car dort dans une grange, Lhom et moi allons l'étrenner, trois jours, une balade au bord de la  Loire  en voyage inaugural, j'ai très mal dormi cette nuit, n'ai je rien oublié?

Nous avons très bien aménagé notre cellule de vie, en n'oubliant ni le whisky ni les petits gâteaux pour l'apéro...

En route pour l'aventure! Et à Jeudi....



vendredi 19 mars 2010

Se façonner comme un Sims


Vous rêvez d’être encore plus beau, éternellement jeune et toujours en excellente santé. Vous en  rêvez. Comme la majorité des gens d’ailleurs, qui aimerait avoir recours au scalpel magique. Foi en la toute-puissance de la médecine alliée à une objetisation  complète du corps, rejetons la réalité. Nous allons tous vieillir, nous mourons tous et pas en bonne santé !

Je plaisante, mais nous avons  toutes les chances d’être Alzheimer ou de devoir nous battre contre un cancer ou une autre malédiction. Et nous sommes là, comme le Christ dans le jardin des oliviers : « « Père, s’il est possible, éloigne cette coupe de moi ». Sauf que Lui a accepté l’inacceptable. Nous sommes en plein Carême et je ne suis pas super-héroïne comme Lui.

Nous cherchons tous des échappatoires dans une fuite en avant afin d’éviter si possible tout au moins de retarder l’inéluctable.  Peur des opérations et tarifs forts élevés des opérations esthétiques nous évite de croiser que des visages stéréotypés dans le métro :
Yeux effilés jusqu’aux tempes 
Pommettes caucasiennes, hautes et marquées 
Lèvres gonflées au botox 
Rhinoplastie naturellement,  menton refait… 
Teint uniformément pâle, enfin bronzé mais pas trop.


                                       Opérations  réussies pour Ségolène Royal, pas si sûr....

Les chirurgiens honnêtes vous diront qu’il est très rare qu’un patient se satisfasse d’une seule opération, la recherche du encore mieux entraine une surenchère de consommation de soins. Tout est apparence, peu de politiques et stars semblent échapper à cette épidémie mondiale.

Des opérations  qui étaient réservées il y a trente ans aux gueules cassées des accidentés  ou à une réparation évidente d’un défaut précis et rédhibitoires du physique sont de plus en plus banalisées. La montée en puissance de cette nécessité de l’apparence est apparue subtilement avec la traque au moindre cheveu blanc, aux cernes, rides… Aux subtiles marques du temps.

Je ne cache pas mes cheveux blancs, je les aime beaucoup ils me donnent un air sage, qui, je l’espère impressionnera favorablement mon entourage. Charlotte ma fille ainée en fut au début choquée trouvant que cela donnait un air « négligé ». Personnellement  je trouve  plutôt ridicule de ne savoir accepter sa teinte naturelle de cheveu, mais il est vrai que je m’investis aucunement dans ces choses-là. Je souligne de plus que les colorations sont extrêmement agressives, et je le suppose de vrais poisons que l’on instille à notre organisme.  
Aucune opération n’est cependant anodine et le Botox entrainerait  non seulement des cicatrices à camoufler dans un maquillage épais constant mais aussi une dépendance psychologique. 

                                                        Carla Bruni         Photo publiée par le daily mail
 Foi et magie reliées dans un même article sciemment car si de tout temps  notre mortalité nous est un fardeau insupportable, rester jeunes et beaux devient de plus en plus une obligation morale, pas un magazine ne titrera ce printemps ci : Vous vieillissez c’est normal, acceptez de devenir de plus en plus moche. Nous serons encore une fois noyés sous des pages de papiers glacés de peoples qui sont retouchés par le scalpel et photo-shop.  Et pourtant le printemps donne si bonne mine...

                                                           visage de Sims.

Qui de la réalité ou du virtuel influence l'autre?

jeudi 18 mars 2010

Mais sondez moi que je mente!


J’adore être sondée, c’est un fait, j’adore donner mon avis sur tout et rien, surtout n’importe quoi. Il y a peu de domaines où je n’ai pas d’avis, parfois je suis prise de doutes et je le dis, ou pas.

J’avais adoré être appelée pour un sondage de la SOFRES lors de Maastricht. Surtout la question 14 :

 « Diriez-vous que vous êtes plutôt pour les accords de Maastricht ? »
Moi : « Votre question est posée de telle manière que vous influencez la réponse, elle se devrait être positive ? »
 « Oh, excusez-moi madame, j’ai sauté par inadvertance la question précédente »

La question précédente  ne me fut jamais posée, le reste du questionnaire se déroula alors mécaniquement.

Maintenant je dois être sur la liste noire des sondés je ne suis jamais appelée. Je le regrette, vous le devinez, car j’adorerais voir comment les entretiens sont menés.

« Diriez-vous que vous trouvez le FN raciste ? »
« Diriez- vous que le parti de  François Bayrou a reçu une telle défaite qu'elle signe sa fin ?
 « Diriez-vous que le PS est le parti représentant le mieux les français ? »

Finalement je pourrais concocter de super sondages dont les résultats correspondraient exactement aux attentes de ceux qui les ont payés.

A défaut de pouvoir répondre à de vrais sondages, j’écume tous ceux qui sont disponibles sur internet et je mens ! Je mens afin que les résultats confortent ceux qui les ont commandés.

Ainsi le Monde pervertit ses questions avec un raffinement éblouissant.
              
Question 5 : La forte abstention vous paraît-elle s'expliquer avant tout par…

... la baisse du sentiment civique
…le sentiment que les jeux étaient faits dans les régions
... l'absence de contenu marquant dans la campagne électorale nationale
Sans opinion


Un peu dommage comment exprimer  simplement que  les français n’ont peut-être pas trouvé de candidats appartenant à un parti pour lequel ils auraient eu envie de voter. Comment aussi exprimer que les  élections du dimanche correspondent de moins en moins au style de vie des jeunes, que l’inscription sur les listes électorales est un système antédiluvien peu adapté au nomadisme de la jeune population active. Pas de place pour cela.  Je pourrais renouveler l’exercice et donner de multitudes d’autres exemples.


Je donne des réponses très souvent fausses à ce type de sondage, pour de multiples raisons. Soit pour contrebalancer le résultat que j’intuitive, soit pour conforter les sondeurs dans leurs opinions et ainsi tromper  ceux qui leur font confiance.

Ainsi j’affirme péremptoire que le grand chelem est une certitude pour le PS et que l’UMP va s’effondrer au second tout en espérant ainsi démobiliser l’électorat de la gauche  tenté par un petit week- end au soleil (il fait si bon au bord de l’eau…) Et inversement essayer de donner une décharge électrique aux autres. Stratégie de cuisine, suis-je la seule, j’en doute….. 




                                        

         Marianne (cv ateliers)

mercredi 17 mars 2010

1 00:15:E9:83:49:0B Indéfini



Un étranger est dans la maison, pire peut être dans mon ordi,  j’ai couvé et aimé mon pc, lui ai confié tous mes secrets et ce matin la preuve s’inscrit en noir et blanc, là sur mon écran :

#             Adresse MAC       Adresse IP

1             00:15:E9:83:49:0B             Indéfini
Indéfini, mon pirate se nomme-t-il ainsi, quelque chose de non-déterminé,  fugace brouillard,  figure inconnue ; dans l’ascenseur depuis quelques jours j’examine tous les colocataires en cherchant à découvrir  le squatteur de ma ligne.

Bêtement j’ai éliminé tous les plus de 75 ans, donc les trois quart de la population jeune et dynamique de mon immeuble. Ai regardé avec suspicion les rares « djeuns » s’aventurant, cheveux longs au vent et allures dé guindées à habiter près de chez moi…


                                                                     calculez votre dette piratage (ça refroidit, quand même..)


Sans réseau wifi je n’ai plus ni téléphone, ni même télé.  Valentin et Hubert regardent  Gulli , Game-one et d’autres encore , donc nous sommes connectés.

Depuis plusieurs semaines ma méfiance était éveillée, et je devais débrancher la neuf- box quelques minutes  ou plus afin de récupérer une connexion correcte. Camille étant passé en coup de vent à la maison, m’a montré comment regarder rapidement qui était sur mon réseau. Depuis lundi, dès l’aube, à l’affut, je surveillais. Enfin après quelques cafés je me disais : « Tiens il rame vraiment grave, mais j’avais la flemme de me lever pour obéir à ces instructions :


Accès verrouillé
Pour vous identifier, suivez les instructions ci-dessous :
Identification par le bouton service

    * Appuyez environ 5 secondes sur le bouton service de votre neufbox jusqu'à ce qu'il clignote et cliquez sur le bouton Continuer.

Les injonctions me paraissaient dignes de faire tout sauter…   Et puis il fallait que j’aille vérifier chez les gars leurs  e phones, pod, portables et autres périphériques indispensables au standing de leurs adolescences.

Maintenant je ne sais ce que je dois faire. Peut-être y a-t-il un dangereux terroriste qui se sert de ma connexion pour garantir son anonymat dans les manigances de ses préparatifs, dois-je appeler la police ? Peut –être est-ce un dangereux pépé-pédophile qui utilise ma neuf pour couvrir ses turpitudes, dois-je prévenir la DASSS ? Ou alors un affreux djeun qui profite de ma ligne innocente pour télécharger, illégalement un dvd, là c’est sûr si on me prend je vais en prison.

Il faut savoir protéger les artistes quand même… 

En attendant je suis revenue au bon vieux temps des connexions demandant deux minutes pour afficher une page, en expédiant très  souvent un message d’erreur.
Indéfini  00:15:E9:83:49:0B as-tu une âme? Sinon tu aurais pitié de ma faiblesse et irais t’accrocher à une autre connexion, celle du terroriste ou du vieux pédophile, par exemple, ainsi en plus cela serait une BA pour notre société.


Le cryptage en WPA est un moyen de protection suffisant. Une clé WEP peut se cracker en quelques minutes, alors qu'on n'a pas trouvé le moyen de craquer une clé WPA. C'est clair, non?

mardi 16 mars 2010

Abstenez vous de râler, alors!


 La victoire appartient au parti majoritaire en France, aujourd’hui, les abstentionnistes : 53.6% des électeurs. Les élections tombent  toujours un dimanche, pire un dimanche de printemps. Pas très motivant. Simplement en déplaçant le calendrier électoral en hiver, par exemple début décembre, il est  à peu près certain que le parti des  pêcheurs pourrait enfin s’exprimer. Rêvons, une demi-journée fériée et vote obligatoire….


                                                                             photo "le Post"

En faisant un micro-trottoir des électeurs famille, seuls les plus vieux ont voté. Sur 11 électeurs neuf étaient appelés aux urnes, seuls deux ont votés (doute pour deux autres)

Charlotte et Greg : électeurs non résidants en France navaient nul élu à désigner.
Yann et Armelle : Yann fut un défenseur de Bayrou, je crois qu’il a été très déçu, il ne voterait pas  pour la gauche enfin que je sache,  et je ne sais pas sil s’est déplacé.
Camille et Amélie : avaient un week end à paris, ils voteront pour le second tour. UMP, pour Camille,  Amélie je ne sais pas.
Alice et Théo entre  installations  cartons  et bébé ne se sont pas inscrit sur les listes électorales  dommage que les inscriptions ne changent pas automatiquement comme pour les impôts.

Guillaume, en plein partiels n' est pas rentré il votera au second tour, uniquement, UMP.
Lhom et moi avons voté, pour l’UMP, en regrettant cependant qu’il n’y eut pas de centre droit. Nos vraies opinions ne sont plus représentées même de loin, par personne, aucun parti ayant une lisibilité lui donnant un poids pour peser sur certaines décisions après. Nous avons pris de la margarine, ersazt de beurre, car la crème nous n’aimons pas !

Outre le problème des  abstentionnistes, plusieurs enseignements sont à tirer.  La remontée de lextrême droite, pas plus diabolique cependant que lextrême gauche, Lorsque J M le Pen se sera retiré des affaires, j’espère que la droite saura négocier avec eux. Si l’UMP  ne partage pas toutes les analyses ni les valeurs,  certains engagements pourraient être pris. Les calembours odieux de ce personnage provocateur auront fait perdre bien des élections à la droite.
Labsence cruelle de l’ex-UDF se fait ressentir, parti mal dirigé trop soumis à son grand frère, vidé de son réservoir d’électeurs qu’il ne défendait plus.

Aujourd’hui, en France trois des quatre grands partis désignés par ces élections sont des femmes,  Martine Aubry, Cécile Duflot et Marine Le Pen (légère anticipation).  Les femmes en France ont acquis le droit de vote seulement en 1944, à l’époque celles qui ne votaient pas ne le faisaient pas par désintérêt et j’imagine que choisir entre tous les machos ceux qui allaient les  représenteraient ne devait pas forcément être plus facile qu’à présent choisir entre tous   ces partis dans lesquels nous avons de moins en moins confiance.

Dimanche, vous je ne  sais pas mais moi, j'aime râler, je voterai.

Comment savoir pour qui vote certains membres de votre entourage, il ya un truc: Si vous supposez que votre  amie vote Cécile Duflot vous dites: "Je la trouve un peu con-con Cécile Duflot, minaudante, pas très sérieuse..." pour  J M Le Pen un petit coup de starter suffit en général, comme ceci: " Voter Le Pen ou voter Hitler, pour moi pareil au même!" en général, ça marche. Si vous testez cela pendant un repas familial,attendez l'arrivée du dessert, vous pourrez en profiter!

lundi 15 mars 2010

Victoria s'amuse.


Lorsque Charlotte est née,  le seul manuel d’éducation que je lisais était « Du côté des petites filles » (édition MLF) mais non je ne suis pas féministe.  Ainsi pas de poupée ni de dînette n’entrerait à la maison foi de Penelope. Charlotte à un an, donnait à manger à son nounours avec deux petits cubes. J’ai tenu au moins une semaine. Puis je lui ai acheté dinette et bébé.

                                                                         poupée Corolle, là, un blog pas féministe :)
Ma seule et unique petite fille, Victoria aura un an dans une semaine. Ses autres grands parents, passant la voir lui ont offert son cadeau d’anniversaire. Cadeau demandé par Alice, petite chérie à demandé à ses beaux-parents, un... garage !

Devant ma ***stupéfaction*** elle avance mollement plusieurs raisons.

Elle ne  sait pas ce qu’on offre à une petite fille de cet âge. Mais à des petits gars, oui, elle a eu trois petits frères.  Alice m’a dit avoir le souvenir des heures passées par ses bébés-frères à pousser des petites voitures pour les faire descendre, faire des accidents… Une excellente bonne idée d’autant plus que ses beaux-parents n’ont qu’une peur c’est que leur petite fille deviennent mère au foyer  plus tard, comme cette feignasse d’autre grand-mère, moi.  Il est évident, qu’il n’y a que moi en réalité qui me désigne comme  modèle- repoussoir !
 En effet je n’ai pas  travaillé, mon mari étant nomade, enfin son boulot le rendant nomade, je l’ai suivi. Nous avons déménagé 7 fois en 9 ans, du genre Bretagne, côte d’Azur, Nord de la France, Aquitaine… . J’ai renoncé à mon réel grand regret à essayer de faire quoi que ce soit sinon de m’occuper de mes cartons et de mes enfants. Son nomadisme s’accompagnait en plus d’interminables absences… Et je disais bêtement : « Je préfère voir LHom un peu que pas du  tout. » Donc je suivais… J’en ai gardé un amour immodéré des changements, des rangements en cubes prêts à partir et quelques autres petites particularités.

Victoria a donc un beau garage tout neuf et quelques petites voitures. Son papa, Théo est ravi de jouer avec elle.  En fait ? Petite princesse adore faire jouer son papa, elle estime  surement que son devoir de petite fille est aussi d’occuper sainement son père.

                                                                   garage premier âge, Berchet,un blog de gars!
Quand elle est seule, Victoria mets ses animaux dans le garage, le transformant ainsi en ferme, et un bonhomme  dort sur l’ascenseur. Le dessus des ascenseurs est un lit tout à fait convenable.  Son rêve serait bien sûr de maitriser aussi le mécanisme de l'ascensceur, mais elle est encore un peu petite pour faire monter et descendre le bonhomme.

Victoria a déjà une poupée que je lui ai offert à Noël et un couffin choisi par son Pacha qui me faisait remarquer judicieusement qu’un bébé sans lit, cela n’a pas de sens. J’ai hâte d’aller choisir, dinette et biberon, petit pot et bavoir de poupée manquant à son poupon. Enfin de quoi s’occuper  réellement de son enfant pour un gros bébé fille. L’entrainement il n’y a que cela de vrai et quoi de plus merveilleux que de mettre et enlever des couches. Mission  fabuleuse dévolue aux mères.. Je blague, là !