dimanche 6 septembre 2015

Une grande maison de famille.

                                                   Bouquet du séjour

Cet été comme depuis quelques années, il y a eu des bouquets, le plus souvent, quatre bouquets, un dans l'entrée pour accueillir tous les visiteurs et habitants, gens de passage, amis ou simples voisins, un autre dans la salle à manger, visible de l'extérieur, pour juste offrir un sourire à ceux qui passent par là, bouquet que j'aperçois, avant d'entrer dans la maison, et puis les deux derniers dans les salons, séjour et salon où nous passons beaucoup de temps.

Ces bouquets sont mes armes contre la morosité, armes contre l'angoisse, armes contre tout le négatif, quoi qu'il arrive, il y aura des fleurs.

Nous sommes partis vendredi, pour quelques jours, nous rentreront aujourd'hui, ou demain, ou alors peut-être après demain, quand on en aura envie. premières vraies vacances, depuis.. depuis.. depuis, je ne sais pas. Pas d'enfants à aller chercher, pas de jeunes à installer, pas de lycéens à "récupérer" le week-end, une vraie plage de liberté s'offre à nous, et, j'ai, bien l'intention d'en profiter ces prochaines années.

Ce week-end, nous avons laissé la maison à Guillaume, sa douce et leurs amis, maison, propre, lits refaits, serviettes assorties aux chambres, j'ai passé en revue cette semaine bien des choses qui avaient un peu "filé" ces dernières semaines.

Hier, j'ai ainsi travaillé cinq heures dans la salle de jeux, et ce n'est pas fini! Les petits y ont mis un souk d'enfer. Les déguisements sont triés et pliés, les poupées coiffées et habillées, la dînette en place et les peluches se sont assagies dans une immense malle. Les Barbies ont été rhabillées pour faire leur star dans leur mallette, 10 barbies, 4 bb et 2 ken, tous coiffés et bichonnés.

Les chevaliers sont en place devant leurs chateaux-forts, les maisons de poupées ont retrouvées meubles et habitants... Et si j'ai pu trier quelques cubes de jouets, bien d'autres restent "à vérifier". Seule l'immense maison de Barbies, improvisée dans une armoire n'a pas été rangée, j'estime à 2 ou 3 heures de travail, le tri et remontage de tous les accessoires.

Merci à Alice d'avoir veillé à mettre de côté les poupées lorsqu'elles étaient trop maltraitées. J'ai décidé de fermer à clefs l'armoire des Barbies lors de la prochaine réunion familiale, à Noël donc, ainsi que de préserver ces si jolies poupées qui ne sont pas habilitées à boxer avec mes plus turbulents petits enfants.

Jardin, bassin, piscine, cour et maison sont de nouveau prêts à accueillir une bande d'amis, seule la table de ping-pong mériterait bien d'être nettoyée, je ne sais pas si cela va gêner quelqu'un autant que moi, et encore moins si quelqu'un va se décider à la laver. Parfois, notre maison est magique.

Une grande maison de famille, prête à toujours servir de refuge, maison aimée, bichonnée, rempart contre la dureté de la vie, rempart contre le reste du monde, maison aux jardins clos,  petit Eden  bien préservé qu'à notre grande joie sert si souvent de refuge à nos jeunes.


                                  Bouquet de la salle à manger..

12 commentaires:

Sophie a dit…

J'aime cet article, une belle maison de famille accueillante pour toutes les générations, une tribu de cousins et cousines faisant penser aux "vacances" de la Comtesse de Ségur, mon rêve, moi qui suis fille unique !

Fredi M. a dit…


Vous pourriez prendre quelques Syriens non ?

Anonyme a dit…

Les fleurs sont des armes pour vous et la maison un rempart, auriez-vous l'impression que nous sommes en guerre ?

Anonyme a dit…

J'ai peur.
- de quoi ?
De tout.
- T'inquiètes pas ma "Louloute" tout va bien se passer.

Ladywaterloo a dit…

@Fredi M, je ne prendrais pas "quelques syriens" pour plein de raisons.
1) je n'aurais pas les moyens d'offrir autre chose qu'un logement sans chauffage
2) si j'offre ce logement, je devrais les mettre à la porte pour Noël, par exemple, nous serons 20 (une semaine environ)
3) Ils vivraient de quoi?

Oui, nous sommes en guerre, guerre économique, 6 millions de chômeurs, guerre de civilisation..

La Louloute n'a pas trop peur pour "elle" à moyen terme peu de risques, mais bel et bien pour ce qu'elle laissera derrière elle, et si,l'immense majorité des gens ne se sentent pas responsables, désolée, moi, je sais et je me sens responsable.

Anonyme a dit…

Des chrétiens d' Irak alors?
On cherche des familles d' accueil. Ce qui est bon pour vous ne devrait pas être mauvais pour eux.Le principe de l' accueil , c 'est que c'est un peu dérangeant et que, oui, il faut se pousser.Vos merveilleux petits chéris le feraient avec générosité. Mais l' autre principe, c' est de les rendre autonomes...donc après une période d' apprentissage du français, d' inculturation, de travail de deuil dans une famille ( une petite année) et beaucoup de paperasses, ils prennent leur envol. Le gouvernement a mis en place des procédures accélérées et ils touchent le rsa très vite.
Bref, c est un moyen de passer des idées à l' action, de sortir de sa forteresse pour rencontrer son prochain, de construire au lieu de pleurer sur les ruines.
Et, oui, je sais, il aurait fallu tenir une autre politique....

Ladywaterloo a dit…

@ Anonyme, j'ai acheté la maison pour pouvoir accueillir mes enfants, je ne renoncerai jamais à cet accueil, j'ai différents niveaux de "devoirs" et mon devoir n°1 reste ma famille.

J'accueille ainsi, enfants, petits enfants, amis d'enfants, et enfants d'amis (souvent, aussi, des jeunes que je ne connais pas).

Mes merveilleux petits chéris ont 18 et 21 ans, pas l'âge que je les pousse sous un pont.

Si tout cela s'accentue, comme en Russie lors de la Révolution, je vendrai ma belle maison et partirai, j'ai consacré toutes mes économies, pour cette maison et me suis privée de beaucoup de choses pour offrir un lieu de rasso pour mes enfants, si cela ne devient plus possible, je vends et voyagerai, tout simplement.

Jamais je ne me laisserai emmerder par le collectivisme, ce n'est pas mon truc, j'en connais les dangers. Comme on dit en Provence "La visite de la famille c'est comme le vent, c'est bien un jour, trois jours fatiguent et ça encagasse si ça dure plus longtemps!"


Je ne sais pas comment va réagir notre curé, il sera bel et bien embêté, car si il y a de la place dans les maisons, et bien des maisons vides ici, d'ailleurs qu'en est-il du travail? Du climat qu'ils auraient du mal à supporter, du déracinement...

Désolée on ne prend pas des réfugiés chez soi, comme on accueille ds petits chatons! Hélas

Le vrai problème reste dans l'action pour que ces gens puissent rester chez eux. les russes viennent de réussir à faire passer des avions d'aide humanitaire et d'armes vers Damas. L'UE a tenté d'interdire à la Grèce le survol de son pays, mais en vain, les grecs en première ligne ont accepté l'aide russe pour la Syrie.

La Russie envoie de l'aide, des armes à Bachar al Assad mais aussi des conseillers militaires, on peut raisonnablement se demander s'ils vont intervenir militairement en Syrie. J'espère qu'ils vont le faire, car si Assad tombe, Daesh (et pas Dash comme dit ce connard qui nous sert de président) prend le pouvoir et ce sera la mort de centaines de milliers de gens et l'exode des autres.

Quand un robinet fuit, vous cherchez à acquérir des bassines ou à réparer le robinet? c'est exactement le même type de problème, ici, les syriens n'ont pas envie de vivre en France et les français n'ont pas envie de voir les syriens s'installer chez eux (idem pour les irakiens).

Vos commentaires suent la jalousie malsaine, c'est débile, mais primaire, on fait tous des choix dans sa vie, on a plus ou moins de chance aussi, mais en vouloir aux autres pour quelques image de papier glacé, est idiot.


Que savez vous de ma vie, du travail fourni? De mes choix? De mon vrai niveau de vie? Rien. Vous bavez pour avoir vu quelques jolies photos, de jolis bouquets et une maison arrangée avec goût, vous ne baveriez peut-être pas de ma vie en réalité, éloignée de tout, avec énormément de travail, beaucoup d'incertitudes sur l'avenir mais vous m'envierez peut-être mon énergie, mes idées, ma façon de rebondir. Vous pourriez aussi envier le travail accompli par mon mari tant dans la maison que dans le jardin, notre aisance à acheter "malin", des marchés aux brocantes en salle de vente, notre talent pour savoir mettre en valeur des trucs "de rien et mille autres choses encore, savoir ramasser des champignons, faire des confitures et gateaux, savoir renoncer à tant de trucs que les autres ont mais pas nous et on s'en fiche, en général... mais tout ça désolée, je ne peux vous le donner, même si je le voulais.


Vous devriez relire la parabole des talents, elle est propice à bien des reflexions.

Anonyme a dit…

Ouah, quelle intelligence, quelle ouverture d'esprit, quel sens de l' humour, quelle compréhension de l' Evangile, quelle vision stratégique et politique, quel accueil inconditionnel du prochain, quel goût, quelle modestie,quel courage , quel respect, quelle clairvoyance dans le jugement, quel renoncement dans la joie,quelle auto justification.. que de talents... c' est certain...
Je vois que mon message vous a déplu...mais visiblement vous ne l'avez pas compris ( juste pour vous montrer l' ampleur de l'incompréhension, quand je disais qu'"il faut se pousser" , je ne parlais pas de pousser dehors vos bébés, juste de faire de la place ce qui n' a pas l'air de manquer chez vous, bref de sortir de sa zone de confort). Je voulais juste lançer une alerte sur un problème qui me touche particulièrement ; oui aujourd'hui des chrétiens sont obligés de fuir leur pays. Ils n'ont pas vraiment envie de vivre en France mais ils ne peuvent plus vivre leur foi en Irak et ils quittent tout pour cette raison. Je suis admirative car je ne sais si j'aurais ce courage.Et si on veut les intégrer, c'est en ouvrant nos maisons pour un temps qu'on y arrivera, pas en les parquant dans des hlm sans mode d'emploi de notre pays.
Alors oui avant de courir chez le quincailler, il faut quelquefois en urgence sortir les bassines et éponger.
Je ne suis pas jalouse de votre mode de vie, le mien est sensiblement le même, au nombre d'enfants près.Mais je suis quelquefois agacée par votre pessimisme, votre communautarisme, votre plainte constante du monde extérieur. Et je ris quand vous parlez de la dureté de votre vie quand vous passez des heures à coiffer des poupées!
Un peu moins de toute puissance, un peu plus de lâcher prise vous rendrait la vie peut être plus facile?

Ladywaterloo a dit…

Et vous anonyme que faites vous, vous qui me critiquez sans connaitre ma vie?

Certes j'ai passé des heures à ranger une salle de jeux (je suis très économe et ces jeux durent d'autant plus longtemps qu'on en prend soin), j'ai certes passé cinq ou six heures à ranger les jouets, et ce n'est pas fini, mais, vous travaillez vous vraiment 16h/24?

Vous pouvez etre agacée par mon pessimisme, ce soir il est encore plus grandiose, probable mise en scène de la mort ce malheureux petit garçon syrien, trouvé sur une plage en Turquie (pour faire des photos plus jolies, famille en Turquie depuis trois ans... Père très présent sur facebook depuis la mort de sa famille.

Faites vous votre id

https://www.facebook.com/people/Abdullah-Kurdi/100004567608186

Des vidéos partout de réfugiés attaquant les autochtones, grecs, hongrois, criant des Allah Abkar, mais comment savoir quelle est la proportion de ces illuminés? Pas de quoi me donner envie d'héberger une famille chez moi, en tout cas.

Et vous parlez de communautarisme à mon égard? De quel communautarisme parlez vous? De celui des français? Vous avez raison, je suis française, catholique, et je refuse le mode de vie des musulmans chez moi, dans MA France (bouffe, halal, bêtes égorgées, imams rémunérés/ femmes voilées, soumises à leurs maris/ filles marièes contre leur gré, souvent très jeunes/ gars circoncis, ce qui leur enlève, d'ailleurs beaucoup de plaisir dans les relations sexuelles..)

Je pourrais en faire des tonnes, car de fait, je refuse que la France se mette à "l'Iskam" Islam qui condamne les homosexuels, lapide les femmes adultères, coupe les mains de voleurs..

Ladywaterloo a dit…

Quand aux chrétiens d'Irak, je ne les connais pas.

Si je devais recevoir une famille une ou deux semaines, je le ferai, davantage serait simplement au dessus de mes forces et de mes moyens. Savoir connaitre ses limites est indispensable croyez moi, sinon on va droit dans le mur.

LN Deuxtrois a dit…

Je ne sais comment je suis arrivée sur votre blog. J'aime et je comprends votre approche de la vie à travers une maison rassurante et dans laquelle on fait beaucoup pour sa famille. Oui je suis d'accord avec vous : c'est un rempart contre la laideur du monde et l'anxiété qu'elle génère, c'est un refuge. Cela veut-il dire pour autant que nous sommes indifférentes ? non, être désemparé n'est pas être aveugle.
Quant aux conseilleurs et aux moralistes, ils sont nombreux sur le net. Il y en aurait autant dans la vraie vie que ce monde serait un paradis non ?

Continuez, continuez vos jolis bouquets et vos rêves de famille.

Ladywaterloo a dit…

Merci de votre gentil commentaire LN Deuxtrois, la vie n'est pas si facile, pour personne, je le crains, j'espère que vous pouvez construire votre cocon protecteur.