dimanche 13 décembre 2015

El Caudillo Valls

Avant il y avait Dieu, maintenant il y a Hollande.


"Plus tard quand on nous interrogera sur le sens de notre vie, nous pourrons invoquer bien des faits, raconter bien des histoires, mais une reviendra : vous pourrez dire le 12 décembre 2015 nous étions à Paris pour l’accord sur le climat et vous pourrez en être fiers devant vos enfants et vos petits enfants". 


Tout ça la veille d'élections, si ce n'était pas beau, ce serait  tout simplement magnifique. Le monde entier est soulagé, ils vont essayer de limiter la progression du pseudo réchauffement de 1.5°, et tenter de donner 100 milliards de dollars aux pays africains, à partir de 2020. Il y aura une révision tous les 5 ans, la première aura lieu dans 10 ans. Le truc de bien c'est qu'avec un peu de chance, ce cirque ne recommencera pas avant 10 ans, puisque le premier rendez vous est en 2025.  Le Point


L'autre vraie bonne nouvelle reste qu'aujourd'hui on vote et que les combats des gladiateurs sont terminés, combats où tous les coups bas étaient permis, combats dont la fin m'a profondément dégoûtée. Avoir un premier ministre censé assurer l'ordre de son pays, rentrer dans la dernière bataille en assenant l'arme de la peur suprême sur les français a été une abomination qui je l'espère ne préfigurera pas ce qui va se passer pour les prochaines élections présidentielles.





Manuel Valls a franchi vendredi une nouvelle étape dans le combat qu'il mène contre le FN. Le premier ministre accuse le parti de Marine Le Pen de porter en lui «les germes» de «la guerre civile». (...) a-t-il dit sur France Inter avant de fustiger «un parti antisémite, raciste, qui n'aime pas la République et qui trompe les Français», «une arnaque», «un parti toujours dans l'outrance qui tient des propos insupportables».

Le Figaro


De deux choses l'une ou le FN est vraiment un parti raciste et anti-sioniste, donc il est hors la loi et il  est du devoir de Valls de l'interdire, ou il ne l'est pas, et il est du devoir de Valls de non seulement de respecter notre démocratie, mais aussi de ne pas semer le trouble dans les esprits en agitant le spectre de la guerre civile.

Si le FN, ce soir, n'a remporté aucune région, il s'agira une nouvelle fois d'un déni de démocratie, il est en terme de voix le premier parti de France, il n'a cependant que 3 députés à l'AN et fort peu d'élus pour représenter ces millions de français.

Et moi, je vous affirme que l'homme le plus dangereux de France,  n'est ni Marine Le Pen ni sa charmante nièce, mais bel et bien Manuel Valls, el caudillo, qui avance masqué, mais a instauré un état d'ugence, qui dure déjà trop, des perquisitions sans raisons qui se sont multipliées, bientôt une loi payant la délation et il  tente  en plus de faire passer une nouvelle loi liberticide à l'AN, notre grand timonier risque de se retrouver sous la botte de ce tyran.

Aujourd'hui, allons voter, tous, en notre âme et conscience, sans nous laisser perturber outre mesure, ces élections régionales portent des projets d'hommes et de femmes qui agiront sur le plan local, et Dieu merci, la guerre civile n'est pas pour demain, ni même après demain, et ce, même si le FN par miracle gagne une ou deux régions.

7 commentaires:

Anonyme a dit…

j'adore ton article. Je n'apprécie pas Valls.
et malgré l'état d'urgence, un hold up a eu lieu à 50 mètres de l'Elysée. Donc tout va bien...

Françoise

rem31 a dit…

Manuel Valls ''El Caudillo'', vous allez énervé ma vieille grand mère franquiste.

Corto74 a dit…

"il s'agira une nouvelle fois d'un déni de démocratie " Pas d accord, si le FN ne remporte aucune région, c'est que la majorité des votants ne l aura pas voulu, c'est donc bien démocratique. De plus, admettons, par ex, que dans le Nord, Marine ne gagne pas et que sa liste fasse ce soir 45%, elle aura tout de même des élus à la région.
Ceci dit il est vrai que à l AN le FN n a que deux députés ( Collard et Marion ) ce qui est une anomalie démocratique (absence de proportionnelle pour les législatives )

Ladywaterloo a dit…

Pas d'accord Corto, pas d'accord, le truc important c'est que les proportionnelles ont été pensées pour que chaque courant de pensée soit représenté, mais que le courant majoritaire prenne le pouvoir, or, là, on barre le passage au FN, quitte à ne pas représenter certains citoyens, pire on brandit des menaces épouvantables, bref, on ne fait pas le jeu de la démocratie.
Les conséquences possibles? De plus en plus d'abstention, pas démocratique, de plus de tentation de révoltes, pas démocratique non plus.
Je le redis, je souhaite la victoire de quelques régions (2 ou 3) pour le FN, alors on les verra à l'oeuvre, tout simplement.

Anonyme a dit…

Quelle démocratie quand les médias exercent une telle pression morale sur les citoyens pour influencer leur vote? Cette semaine on a atteint les sommets dans la culpabilisation et l'insulte faite aux électeurs FN, je suis écœurée.
J'ai voté Saint Just au premier tour, là je vais faire barrage à Bartolone en votant Pécresse, tant pis. Je croise les doigts pour ce soir.
Magali

Ladywaterloo a dit…

@Magali, jaurais aussi voté Pécresse en IDF, je la crois plus honnête que Bartolone. Bartolone a une super nouvelle casserole aux basques, celles de son appart de 320m2, révélees par le Canard.

Anonyme a dit…

Où est la démocratie dans tout ce cinéma? Depuis le temps qu'on nous serine que bonnet- blanc n'a rien à voir avec blanc-bonnet, les voilà qui s'accoquinent pour sauver leur fond de commerce. Comme quoi Le Pen a raison, ps et ump en gros c'est la même soupe, simplement assaisonnées un peu différemment.
A écouter ces comédiens, le peuple vote mal. Heureusement qu'ils sont là pour l'empêcher de faire des bêtises!
Les boutiquiers qui accaparent le pouvoir depuis des lustres l'ont faussée à leur profit et spolie le peuple de son droit droit à être représenté. Je ne crois plus que des élections nous sauveront de quoi que ce soit. Et pourtant il y a grand péril à l'horizon...

Alfred