mercredi 6 juillet 2011

Les clefs!

Du séjour chez ma vieille belle mère il y a tant à dire de l'amer, du sucré, de l'acide et parfois du doux. tant de choses entre nous deux. Jamais, elle ne me pardonna de lui avoir chipé son fils, aîné, si beau, brillant et si gentil, un gars admirable en deux mots, et je ne le mérite pas!

Jamais elle ne comprit son fils, choisir ainsi une danseuse exotique sans famille sans fortune, sortie presque du caniveau! j'exagère bien sur . Alors que tant de jeunes filles "bien", issues de bonnes familles, convenables sachant: coudre, broder, cuisiner, se taire et ne pas réfléchir, soupiraient après LUI! Quel manque de réflexion, chez ce grand garçon, un coup de bambou, dans une  île exotique et pfutttt... Adieu les Marie Caroline, Chantal et Anne Hélène prénoms inventés, mais conquêtes déçues réelles!




Trente cinq ans après, ma belle mère jauge toujours mes claquettes abandonnées au seuil de la maison comme une entrée de mosquée et mes maniaqueries de tout laver laver des abricots, c'est grotesque! toujours aussi incongrues, il est vrai que de mon éducation passées sous des cieux très chauds j'ai gardé une prudence instinctive: maison presque aseptisée et hygiène rigoureuse. Agacement et soulagement, quand déposerons nous les armes? Je le peux, mais ne veux paraître céder, cela la proclamerait presque morte et cela je ne veux, elle qui aime tant la vie malgré les contraintes qu'elle s'est donné.

Je sais que plusieurs testaments m'ont été dictés, je sais que Lhom en a eu surement davantage, mais lui, ne sais pas voir les messages si on ne les lui surlignent pas. Aujourd'hui je parlerai du testament clefs.

Les clefs ont été à plusieurs reprises sujet de conversation, incidemment, ma belle mère nous a indiqué comment ouvrir ses maisons, même sans en  posséder les clefs. Lhom n'a rien vu, il me dira hasard. Je sais qu'il en est rien, ma belle mère ne communique que sur ce qu'elle veut. Et je dois me souvenir que la clef de la maison au bord de mer se trouve  cachée sous l'ancienne boite à lettre, dans le renfoncement qu’une pierre mal ajustée laisse apparaître, celle de la maison en ville   sera , elle,  à chercher auprès d'une voisine!




Recommandations répétées à l'envi, Lhom n'écoute pas, il ne tend pas plus l'oreille lorsqu'elle raconte ne plus avoir personne à enterrer, que la prochaine serait elle, il ne veut pas le savoir saurait il le recevoir? A propos de la perte d'une amie, elle nous dit qu'un de ses fils avait pris le carnet de sa mère afin de prévenir toutes les personnes , coup de téléphones à la chaîne, et ainsi que toutes eurent la consolation d'être à son enterrement; louper celui de certains cousins ou amis fut un déchirement, ne plus même être prévenu lorsqu'un des proches est mis en terre.

Séjour en Bretagne en forme de peut être A Dieu, qui sait, nous aurons encore peut être d'autres adieux à faire.


                                                     Combourg

8 commentaires:

Véronique a dit…

Ah c'est malin, maintenant on sait où elles sont, les clés!

Marie-Anne a dit…

Tu as de la chance d'avoir une telle belle-mère malgré l'acide et l'amer :-) Moi, je suis plutôt embellemerdée par la mienne mais ouf, je choisis de faire l'impasse dessus!
Je suis à la veille de découvrir l'amoureuse de mon fils, c'est donc à mon tour de me demander quelle belle-mère je serai (non qu'on en soit déjà à la publication des bans, hein!)Je sais déjà ce qu'il faut éviter, c'est déjà pas mal!

lau' a dit…

j'aime ce post
Ma belle mère me reproche l'inverse de la vôtre ; ici c'est moi la bourgeoise qui se la pete
20 ans qu'elle pense que je vais laisser tomber son fils
je ne le ferais jamais ... pour l'emmerder bien sur !!!!!!!!!!!!!!

SylvieT a dit…

Ce message m'a fait penser à la grand-mère de mon mari, qui nous a quitté il y a quelques années...A chaque visite je lui disais "A bientôt Manou" elle répondait "peut-être"...Il faut se dire les choses et votre belle-mère vous fait vraiment confiance pour vous dire tout ça...Parce-que "peut-être"...C'est quand même une belle marque de respect, voir d'amour, de savoir où sont les clefs...

zenondelle a dit…

Merci pour ton passage chez Zénondelle chère Lady !
Non je ne vous quitte pas, amis bloggueurs, jsute un peu débordée ces derniers temps ... et lorsque la scène me reprend, l'écriture me quitte unh temps ... c'est ainsi !
Amitiés et longue vie à nos belles-mamans.
Félicitations à Valentin !
Zénondelle

Ladywaterloo a dit…

Ah, nos belles mères.. Le pire, je suis quatre fois belle mère,indigne, rigolote et intransigeante, en un seul mot, chiante!

Mais je le sais!

Ne vous inquiétez pas des cachettes pour les clefs, je n'ai pas dit que celles de la maison en ville étaient derrière la jardinière de géraniums, ni que celles de la maison du bord de mer, sont accrochées, derrière les épuisettes à crevettes, donc tout va bien! :)

Françoise a dit…

En fait des cachettes bien banales!!!
J'adore le com de Lau', en phase totale...moi ce qu'elle n'aime pas chez moi (en+ du reste) ce sont mes "principes"....trop drole quand on me connait un peu.
Bonsoir

Ladywaterloo a dit…

Je devrais ouvrir un blog "belles mères et marâtres" voir "mères et filles"

relations familiales pas si faciles, toujours! :)