jeudi 19 septembre 2013

J''ai "liké" la page de soutien au bijoutier.

 Avoir  fui il y a trente ans son pays ravagé par la guerre, avoir tout laissé derrière et  ouvrir une modeste bijouterie, ses diplômes ne valaient rien en France, faire vivre ainsi sa femme et ses  cinq enfants, à 67 ans, travailler encore, avoir accepté une arme donnée par une connaissance après avoir été cambriolé une première fois...  Stephan Turk  est   un homme courageux qui aurait mérité une retraite paisible, il est devenu meurtrier, malgré lui.  (infos: Fr Inter)

Stephan Turk a été braqué un matin en ouvrant son magasin, tabassé  il a ouvert son coffre fort,  se saisissant de son arme il poursuit jusque dans la rue (ou pas), ses assaillants lui ayant dérobé des bijoux et tire, un homme s'effondre, Anthony est mort. Le conducteur du scooter regarde derrière lui, voit son copain  effondré sur la chaussée, fait demi tour, ramasse les bijoux à terre et part. On le recherche toujours.

La seule vraie erreur de Stephan Turk est d'avoir accepté cette arme, on ne sait jamais ce que l'on fait lorsqu'on subit un stress énorme,  n'ayant auparavant aucun moyen de se défendre, il risquait probablement encore plus un mauvais coup,  et mourir dans sa boutique.

Stephan Turc est devenu meurtrier car il venait d’être agressé, sans agression il n'aurait jamais à vivre cette triste fin de vie qui l'attend, car qu'il aille en prison ou pas, il sait avoir tué un gamin de dix neuf ans, un voyou probablement irrécupérable, quatorze condamnations pour violences, vols, mais, un gamin...

Ce jeune sortant tout juste de prison, avait besoin d'argent, chose banale, il fait une bêtise "dit sa famille" qui parle de lui comme d'un garçon formidable. Différence de culture insurmontable, la famille fermait sans doute les yeux sur ce qu'elle considérait comme des peccadilles de jeunesse, elle profitait peut être du produit des larcins (ou pas).

Triste histoire, lamentable fait divers où les  méchants ne sont pas vraiment méchants et les gentils pas toujours si gentils que ça. J'ai "liké" la page de défense de Face Book,  avec plus d'un million et demi de personne (ou pas) cf Le JDD. Lien vers la page de soutien de FB

Les juristes comme Maître Eolas peuvent nous expliquer pourquoi ce clic est idiot et les politiques mépriser cette révolte populaire, ignorer cette clameur serait une autre grossière erreur. Au delà de la raison le ressenti du peuple est à prendre en grande considération, car la République c'est lui. J'aimerais simplement que ce vieux monsieur puisse passer une retraite paisible car j'estime que tirer sous un coup d'énorme stress dans le dos d'un gars qui vient de vous agresser n'est certes pas légitime mais tout à fait compréhensible voire pardonnable.

Je ne dirai pas grand chose des interventions de la famille de ce pauvre jeune mort, tué d'une balle dans le dos. Je comprends leur peine, je ne comprends pas  qu'ils aient le culot de venir se lamenter sur toutes les ondes jusqu'à menacer vaguement de "règlements de comptes". cf RTL Les comptes sont  faits, leur fils a suivi un chemin dangereux, il est tombé quatorze fois, devant des tribunaux,  la quinzième a signé sa mort, d’une balle dans le dos, pour avoir voulu dévaliser une modeste bijouterie. Fin de l'histoire.





Vingt ans de cette vie ont suffi
A le changer en p'tit bandit
Et dans un sommeil infini
Anthony voit finir sa vie
Les lumières dansent
Dans l'ambulance
Mais il tue sa dernière chance
Tout ça n'a plus d'importance
il part
Fin de l'histoire

6 commentaires:

ladyapolline a dit…

Tu as raté une vocation d'avocate !
:DDD

Jégoun a dit…

Désolé de troller. Mon côté gauchiste. Je ne vais pas négocier le qualificatif, tu parles de pardonnable. Je dirais qu'il a des circonstances atténuantes et je comprends son geste.

Apo dit que tu ferais une bonne avocate. Il n'empêche que ce gars doit passer devant la justice.

Je signerais volontiers une pétition pour un soutien moral parce qu'il est ennuyé par la justice. À gauche, on est un peu spécialistes. En plus, on défend toute les causes et les braves gens. Smiley.

Mais cette page, telle qu'elle est formulée, fait qu'on rend son geste légitime. Donc, on rend la justice par le citoyen légitime.

bénédicte a dit…

Personnellement Lady, je pense que le bijoutier devrait être condamné avec des circonstances atténuantes et une peine de prison diminuée. Mais quand même condamné. Pourquoi? Car dans ce cas, il n'y a pas de légitime défense. Il a tiré dans le dos, donc ce jeune s"enfuyait... On ne peut se faire justice soi-même et c'est mieux comme ça.

Martine a dit…

Je suis de l'avis de Bénédicte.

faf a dit…

Moi aussi de gauche mais j'ai cliqué aussi sur le "j'aime" de la page Fb, oui il a tiré, comme ce marchand de motos a tiré car 54 cambriolages en 28 ans ça lui suffisait, oui ils ont tiré parce qu'ils en ont marre de ces jeunes pour qui la prison est un "trophée" sur leur CV de braqueurs.
Ils y rentrent et ils en sortent et quand ils y sont croyez moi ils y sont bien (mon meilleur ami est agent pénitencier et dernièrement nous avons pu visiter le nouveau batiment de la plus grand prison d'Europe, batiment refait à neuf, bien des SDF aimeraient avoir une cellule pour y vivre).
La sécurité on ne peut pas mettre un gendarme à chaque coin de rue et une caméra à la porte de chaque maison, alors si ces "jeunes" voient que leur vie est en jeu à chaque fois qu'ils braquent peut être se diront-ils qu'il y a d'autres moyens de gagner leur vie que celle de voler, tabasser, violenter les gens honnetes qui chaque matin se lève pour gagner leur vie.

margo a dit…

Ma fille aînée vit dans un quartier "chaud" du 93. En plein centre ville, face à la mairie et la piscine elle voit de ses fenêtres les guetteurs et dealers qui font leur petites affaires nuit et jour, au vu et au su de tout le monde. Et de la police aussi, bien entendu, qui n'intervient pour ainsi dire jamais.
La semaine passée elle était en vacances à l'étranger (Turquie) et quelle ne fut pas sa surprise de croiser les mêmes guetteurs et dealers en "vacances" aussi là-bas.
Elle a observé leur comportement dans les bars et restaurants où elle les a aperçus et à sa grande surprise ils se tenaient tous tranquilles et ne faisaient plus leurs grandes g... en face des policiers car ils savent que là-bas on ne rigole pas et qu'au moindre truc c'est au trou direct.
Comme quoi, ici, ils n'ont peur de rien et font ce qu'ils veulent.