lundi 30 septembre 2013

Les fondations des gynes



A la maison, on aime la nature, certains aiment même comprendre bien plus de choses, les fourmis sont nos amies depuis la lecture des livres de  Bernard Werber , ils les regardent d'un autre oeil .

Hubert possède un premier fourmi-drôme depuis quelques mois, où mille et une péripéties ont eu lieu, déménagement de la reine (gyne), épidémie soudaine, ou le tiers des fourmis moururent, puis développement de la colonie, nous tâtonnons et avançons peu à peu dans l'élevage des fourmis, passe temps paisible, silencieux, peu encombrant que mon homme ne comprend vraiment pas.

Hubert avait ramassé quatre gynes au cours de l'été (forums fourmis), la première s'échappa, nous n'avions pas les précieux tubes à essai, la seconde fut relâchée, impossible à élever, ont affirmé les "pro-fourmis", Hubert se désespérait, mais les deux dernières furent gardées, on a cru à la mort de l'une,  nous les avons alors nourri de miellat, puis les naissances des premières ouvrières la semaine dernière furent vécues comme une grande victoire. Dans la nature plus de 90% des reines meurent faute d'avoir des conditions nécessaires à leurs fondations.



Hubert a a bricolé dimanche dernier  deux "aires de nourrissage" , pour le moment dédaignées, si cette situation perdure il faudra tenter de comprendre la raison et y remédier. La prochaine étape sera ensuite  un vrai nid pour ces deux mini-fondations, beaucoup d'aventures encore et d'obstacles avant d'y arriver.

J'aime discuter avec Hubert de son élevage,  lui suggère des idées, vérifie qu'il ne fasse pas trop d'impasses dans les conditions nécessaires de vie de ces fourmis, me réjouit avec lui des succès et m'attriste des échecs. Hubert était triste et ennuyé lorsqu'il avait perdu le tiers de sa première colonie, ne sachant si il parviendrait à sauver le reste.

Je ne savais pas en ayant des enfants à quels type d'aventures je m'exposais, très vite les animaux furent sujets de tractations et je posais mes limites, jamais de rat ni de souris mais un accord de principe à des hamsters et des cochon-dinde,  des chats ou chiens, oiseaux à l'extérieur, et aquarium naturellement.  Je refusais toute tentative d'élevage de serpents et de mygales ainsi que d'autres fantaisies, les fourmis oui, les araignées non, honnêtement je n'avais jamais pensé aux fourmis.





3 commentaires:

Martine a dit…

ça doit être rigolo mais visiblement source de soucis!!! Mon Dieu, que nous font-ils pas faire ces enfants!

Guillaume a dit…

Impressionnant toute cette installation !

Ladywaterloo a dit…

Il manque le chauffage... Sinon, les Barbues (on dit je ne sais plus comment) vont mal supporter, j'envisage un chauffage d'aquarium, il faut que j'en parle avec ton frère, qui lui pense que l'hiver auvergnat sera assez chaud^^^^