jeudi 26 septembre 2013

Picsou ou pas Picsou?

J'ai d’abord failli écrire sur le calvaire de cette petite Fiona, qui a rejoint Antoine dans la liste de ces enfants que personne n'a su protéger. J'ai ensuite sursauté en lisant la proposition de faire voter des gosses de 16 ans aux élections  à enjeu "local" en  France, il y a un problème que D Bernadotti semble ignorer, les municipales désignent les grands électeurs du Sénat, et ce sont des élections à enjeu national, j'ai pensé vous ennuyer avec cela, car très sincèrement, j'estime qu'insister sur le "local" alors que l'enjeu primordial reste le Sénat est parfaitement malhonnête.

 La seule proposition  dans cette loi "sur la famille" à laquelle j'adhère, c'est de faciliter l'accès aux contraceptifs pour les très jeunes filles,  étant désolée de voir le nombre d'avortement en France, mon pragmatisme n'est pas surprenant, je regrette d'ailleurs que la mère de Fiona ne fut pas sous contraceptifs, elle a tué un enfant et laisse deux touts petits, le dernier a un mois. A sa sortie de prison, elle pourra avoir deux ou trois autres gosses, car de nos jours elle ne  restera en prison, pas plus de 15 ans  pour ce crime abominable.

Et puis, j'ai choisi mon sujet du jour, j'ai entendu il y a peu un artisan me raconter que sa banque s'était trompée de 1 000 euros, en sa faveur, il retirait  7000 euros, en liquide, et la caissière lui en versa 8000. Aucune preuve de la banque contre lui, mais de forts soupçons. Cet artisan me demandait conseil, que ferais je? Il parut surpris légèrement goguenard lorsque je lui affirmais que je les rendrais. La caissière risque son job, la banque ne pas trop l'aimer et de toute façon Bien mal acquis ne profite pas. Finalement mon éducation judéo chrétienne a été très prégnante, car sans sourciller j'ose dire.



Certes les banques volent tout le monde, certes l'employée a fait une erreur, mais en rendant cet argent au banquier il est probable que celui ci vous gardera dans "ses petits papiers".
.

« Tout peut, un jourarrivermême qu'un acte conforme à l'honneur et à l'honnêteté apparaisse en fin de compte, comme un bon placement politique. »

de Charles de Gaulle 

Extrait de ses Mémoires de guerre


Charles de Gaulle me parait assez cynique mais juste, légèrement pessimiste peut être.... Et vous garderiez vous ces 1 000 euros? Un petit côté Picsou en vous ou pas?





10 commentaires:

Jégoun a dit…

C'est amusant, j'aime bien ton blog et nous sommes un peu pareils : bien ancrés dans un camp politique, nous sommes pragmatiques (mot affreux). Il vaut effectivement mieux distribuer des pilules que de faire des avortements. (Désolé pour le tutoiement mais c'est plus fort que moi depuis la première fous que je t'ai engueulée chez Falconhill).

Cela étant, je viens là pour répondre assez précisément à ta question : j'aurais eu tendance à garder le pognon (la banque est en tort) mais à finir par le rendre en pensant aux problèmes de l'employé...

Ça fait 25 ou 30 ans que je bosse dans l'informatique des distributeurs de billets. En 1993, une banque qui utilisait un logiciel dont j'étais responsable malgré mes 27 ans m'a signalé un cas : sur un des distributeur il y avait une erreur de 60000 francs. Il manquait donc environ 10000 euros dans la caisse. J'ai laissé croire qu'il pouvait y avoir un bug informatique dans la comptabilité du distributeur pour laisser le bénéfice du doute au caissier qui avait visiblement fait une erreur (très probablement volontaire pour pouvoir de barrer avec le pognon).

Martine a dit…

J'aurais eu mauvaise conscience en gardant cet argent à cause de l'employé et pourtant, je suis sûre que j'aurais été tentée!!!

Anonyme a dit…

Ca nous est arrivé aussi, au Bahreïn... on va à la banque et la caissière nous donne 1000 dinars soit 2000 euros en trop.
Nous avons rendu car la caissière aurait du débourser cet argent qui représentait plusieurs semaines de son salaire.. même si son supérieur avait avant elle compté l'argent.
Mais nous aussi avons pris le temps de réfléchir à la question... C'est tentant mais pas si ça doit nuire à quelqu'un d'autre.
Anne

bénédicte a dit…

Sans hésiter, je les rendrais. Premièrement par honnêteté. Deuxièmement: ma mère a travaillé dans une banque comme employée et quand elle faisait une erreur, on lui retirait une partie de la somme de son salaire.

margo a dit…

Je ne suis absolument pas vénale (pathétiquement même) et de la même façon terriblement honnête. Sûrement aussi parce que je ne manque de rien.
Donc je rends l'argent direct. Nous sommes nombreux dans ce cas, enfin je l'espère.
Il y a quelques années mon mari, dans la précipitation de mon hospitalisation d'urgence, a dû aller chercher un de nos enfants au gymnase à la fin de son activité.
Il pose sa veste à une patère du vestiaire pour aider le gosse à s'habiller et tout à son souci s'en va en laissant la veste. Il y avait 6 000 francs (eh oui ça date), il s'en est aperçu et lorsqu'il est retourné plusieurs heures plus tard le gardien lui a rendu la veste, intacte.
En précisant que les gamins qui participaient au cours de hip-hop suivant lui avaient ramenée en ayant très bien vu le portefeuille et ce qu'il contenait. Comme quoi!
la fois suivante j'ai laissé un gros sac de bonbons à leur intention.

FAF a dit…

Idem j'aurais rendu l'argent illico.

Quand à parler du meurtre de la petite Fiona je n'arrive pas à savoir si je dois plaindre la mère ou la traiter d'assassin.

Même dépendante de la drogue, même alcoolisée, même sous la contrainte de son "homme" -comme elle dit- je ne laisserais jamais quelqu'un d'autre que son père ou moi savoir ce qui est mieux pour mon enfant et en aucun cas le beau père de mon fils n'a le droit de lever la main sur lui (déjà que je ne le fais pas -ok j'ai un gosse facile-) et quand il a quelque chose à dire à son sujet il m'en parle et j'en parle à mon fils mais en aucun cas il n'a à prendre d'initiative directes.
Cette femme comme tu le dis, à trois enfants et Dieu sait combien elle en fera encore..
Quand à la prison elle sera "isolée" des autres (l'infanticide est très mal accepté, tous comme les viols d'enfants et ce n'est que justice) mais après elle aura la vie presque belle (télé, ordi, elle cantinera, fera même des études, on la désintoyciquera, elle se fera la culture qu'elle ne semble pas avoir) et pendant ce temps un papa (qui en plus a été privée de la petite par une longue hospi et un beau père qui se mêlait de ce qui ne le regardait pas) pleure sa petite fille innoncente et deux autres enfants n'ont plus ni mère (ni père le 3ème semblant être du compagnon actuel)....

Anne** a dit…

Rendre ou ne pas rendre ? Il faut être dans la situation pour savoir exactement quelle attitude nous aurions. Le fait de ne manquer de rien n'a rien à voir dans l'affaire ! Ou pas forcément.
J'ai souvent été agacée sortant du super marché, de constater qu'un ou plusieurs articles "en promo" était passé au prix normal. Désagréable impression de s'être fait arnaquer. La flemme de refaire la queue à la caisse centrale, j'ai toujours envie de sortir au plus vite de ce genre de magasin. Alors, oui, une fois ou l'autre, j'ai laissé passer un article dont j'ai bien remarqué qu'on me le faisait payer moins cher que son prix. Comme un retour normal des choses, réaction infantile et stupide, je sais. Ailleurs, je fais toujours remarquer les erreurs en ma faveur. Ce sont toujours des petites sommes.
Nous avons eu un problème avec une assurance-vie, un chèque de 3000 euros, tout de même, qui n'a pas été tiré, la somme apparaissant créditée sur le contrat. Pendant plus d'une année, j'ai écrit, téléphoné, il m'a toujours été répondu que tout était en ordre. C'était très étrange. J'ai supposé que la secrétaire qui avait été négligente essayait d'étouffer l'affaire. J'ai de moi-même envoyé un second chèque, plus d'un an s'était écoulé, il m'a été renvoyé, le premier chèque étant enregistré dans leur comptabilité. Puis un beau jour, la direction générale nous a sommé de régler immédiatement le montant que j'essayais en vain de leur régler. Tout juste si on ne nous menaçait pas de poursuite pour fraude ! J'ai demandé des explications, voire des excuses pour ce mauvais fonctionnement. Rien : il faut savoir qu'un établissement bancaire reconnaît rarement ses erreurs, il y va de sa réputation probablement ! Dommage, ça ne pousse pas à être honnête. J'ai résilié le contrat.

Marie a dit…

Bien sûr que j'aurais rendu l'argent. Tout le monde peut se tromper et comme disait ma grand'mère : "chacun le sien".
J'ai travaillé dans une banque et les erreurs arrivent bien entendu mais à cette époque les gens rapportaient toujours l'argent,que ce soit 100 frs ou plus.
Il faut savoir que lorsque cela arrive, on sait le plus souvent après recherches avec qui l'erreur s'est produite et si cette personne ne rapporte pas l'argent ou nie, on sait qu'elle est malhonnête.
Ma fille de 10 ans un jour rapporté les 1 fr à la boulangère qui s'était trompée en lui rendant la monnaie. Et j'en suis très fière.

pierre a dit…

Moi je garde l'argent uniquement si je ne sais pas à qui il appartient. Dès lors que je sais à qui il appartient, je suis obligé de le rendre.

Ladywaterloo a dit…

@Jégoun, j'ai complètement oublié ce truc là^^^^ Le tutoiement amical est bienvenu :)