jeudi 3 avril 2014

Les comptes 2013 présentent un bonus de 56 millions.

Les comptes 2013 présentent un bonus de 56 millions

Par Marc Bretton. Mis à jour à 08h42 4 Commentaires
L'exercice 2013 prévoyait un déficit de 74 millions de francs. Le résultat positif s'explique par de bonne surprises qui restent à être détaillées.
Une bonne surprise pour ...le canton de Genève. N'ayez crainte, cela ne risque pas d'arriver en France.

Le canton de Genève, un canton de ce petit pays qui crève de ne pas faire partie de l'UE. Il y a peu de  pays européens résistants, la Norvège, l'Islande et la Suisse, ces pays, galeux de l'Europe,  vont ils mal pour autant?

La Norvège se porte comme un charme,  grâce à son pétrole, certes,  mais l'Islande n'a pas de pétrole ni de banques,  après la chute de Lehman Brothers en 2008 l'entraînant vers les fonds, elle a su se relever,  menant une politique  inverse de celle menée dans la zone Euro, mais ça, ils ne pouvaient le faire que parce qu'ils ne font pas partie de l'UE. On dit même que l'Islande à présent, nargue l'Europe. La Tribune

Je sais qu'en France tout le monde est persuadé que la Suisse est riche grâce à ses banques, ça non plus d'ailleurs ça ne risque pas d'arriver en France, en France on paie les banques quand elles gèrent tellement mal qu'elles seraient en faillite si on ne vole pas à leurs secours, non en Suisse plus sérieusement, les banques vont très bien mais c'est le secteur industriel qui cartonne, chômage en berne, comptes florissants.

C'est avec une série de chiffres que le reportage commence: pour la cinquième année consécutive, la Suisse est classée en tête du classement mondial de la compétitivité où la France occupe, elle, la 23e place. La Suisse est aussi considérée comme la nation la plus innovante quand la France parvient péniblement à la 20e place. Le PIB par habitant y est presque deux fois supérieur à celui de la France. Quant à l'indice du développement humain, la Suisse distance aussi l'Hexagone dans les mêmes proportions: Suisse 9e, France 20e. Enfin, cerise sur le gâteau: d'après l'ONU, au classement mondial sur le bonheur, la Suisse est 3equand la France dégringole à la 25e place. Bilan


Mais chut, il ne faut pas trop le dire, la Suisse est démocrate, vous comprenez, vraiment démocrate,  elle n'est pas socialiste et les syndicats n'y font pas leurs lois, les votations donnent le pouvoir aux citoyens.

Les trois seuls pays européens ne faisant pas partie de l'UE se portent drôlement mieux que la France, ils ont pu chacun adapter leurs stratégies à leurs atouts en tenant compte de leurs points faibles, on peut penser que c'est du hasard, mais on peut aussi raisonnablement se demander si faire partie d'une fédération ne  multiplie pas plus les handicaps que cela ne simplifie les problèmes.

L'UE était une utopie, une FBI, une fausse bonne idée, reprenons notre souveraineté, on peut être de droite, de gauche, de rien du tout et voter aux européennes pour des députées euro-sceptiques.




1 commentaire:

Vlad unrâleurdeplus a dit…

Entièrement d'accord, cette Europe c'est la cata