dimanche 27 avril 2014

Vous commentaires anonymes et insultants, moi je fais quoi?

A vrai dire je me fiche assez des commentaires insultants, encore plus anonymes, on sent le pauvre con, furieux  de ce que je dis, car je dis juste et fais mouche,  lui  n'ayant aucun courage poste sur mon dernier billet:



Anonyme a dit...
votre cynisme n'a d'égal que votre bêtise... dommage car je pense que vous avez un bon fond.
27 avril 2014 09:50
 Supprimer


J'ai deux possibilités, enfin trois, non, plutôt quatre.

Deux possibilités, supprimer le message ou le garder
Non, trois, car je peux annuler toute trace du message, en en  supprimer juste le contenu, mais vu que c'est signé "anonyme"  l'intérêt est moyen, ou le garder, entièrement.
Enfin quatre, je peux répondre que j'imagine qu'anonyme est de gauche car sa pleutrerie (ça existe ça?) n'existe pas chez des gens honnêtes.

Je sais, gnacygnac, néanmoins,  obligatoirement que j'ai fait mouche, car plus l'insulte est grossière voire se veut  méprisante, plus cela révèle la colère non contenue, car non contenable,  du commentateur.

Et là, je vais dire encore, c'est MON blog, je dis ce que je pense, et encore pas tout,  je fais le tri, entre des dossiers en réserve, d'autres en stand by, des photos, des idées...  Libre à tous d'ouvrir un blog. Libre à tous de commenter aussi, mais dans quelles conditions?

Bien des blogueurs rejettent tous les anonymes, pour diverses raisons je ne le fais pas, certains lecteurs sont timides, et d'autres ont leurs craintes.

Ma première réaction serait de dire, à la lecture d'un tel com

Pauvre con!

Serait ce sensé?  Pas obligatoirement. Et là, je reviens sur le pauvre con du début du billet, c'est peut être un  pauvre con ou pire, un sale con ou juste quelqu'un de blessé, allez savoir!!!


D'un second mouvement je supprimerai ce message


 Serait ce sensé? Pas obligatoirement.

A l'instant je viens de laisser ce commentaire popoté sur mon billet précédent, mais ai je raison? Honnêtement je ne sais pas.



13 commentaires:

Catherine a dit…

en quoi ce commentaire était il insultant?.

Ladywaterloo a dit…

Ben, quand même, cynisme, bêtise malgré mon bon fond....

Autrement dit, vous êtes conne, méchante bien que débile à la base, non?

Vlad unrâleurdeplus a dit…

Personnellement je ne supprime les commentaires, anonymes ou pas, que lorsqu'il y a insulte avérée sans aucune réponse au débat initié par le billet. Et encore.
Contrairement à d'autres blogueurs, je ne fais pas la chasse aux anonymes, connaitre le pseudo du commentateur ou pas m'importe peu.

bobcestmoi a dit…

"car je dis juste et fais mouche,"


ça va les chevilles , pas trop enflées ?

Didier Goux a dit…

Autre solution,celle à laquelle je me suis résigné (car elle n'avait pas ma faveur au départ) : activer la "modération" et supprimer à la source les anonymes et les insulteurs. Moi, je laisse les insulteurs, qui en général n'abaissent qu'eux-mêmes, mais bon : c'est chacun qui fait comme i veut, hein !

Ladywaterloo a dit…

Non pas du tout, Bob, c'est vous. Je dis juste des vérités qui dérangent, c'est tout. Et encore je n'ai aps trait" de la bio de notre pauvre immigré Manuel Valls.

Valls, un ego démesuré au service d’une ambition maladive. En moins de trois ans, le « Petit Chose » est passé de l’anonymat (5,6 % à la primaire socialiste de 2011) à Matignon. C’est une espèce de bluff très largement reconstruit : issu de la plus haute bourgeoisie catalane par son père et d’une famille suisse enrichie dans le trafic de l’or par sa mère, ce fils d’un célèbre peintre catalan nullement anti-franquiste a grandi dans un milieu huppé, dans une maison située en face de l’île Saint-Louis. Ce qui lui a permis de fréquenter le gratin des beaux-arts mais aussi de la politique. Dès ses 18 ans, alors qu’il n’était même pas encore naturalisé français, il a passé un accord secret, appelé « pacte de Tolbiac », avec deux camarades au très brillant avenir, Stéphane Fouks, aujourd’hui pape des communicants socialistes et membre du comité directeur du Conseil représentatif des institutions juives de France, et Alain Bauer.

http://www.delitdimages.org/le-vrai-visage-de-manuel-valls-par-emmanuel-ratier/

Passons muscade, c'est aujourd'hui dimanche.

Ladywaterloo a dit…

@ Didier, j'hésite car ça demande de passer souvent sur son blog, parfois je le fais, d'autres fois, pas du tout, cela supprime les timides et la spontanéité.

Mais je comprends, cela évite de se faire insulter gratuitement et anonymement.

Catherine a dit…

l'"insulte" n'était pas de moi. mais si j'en crois wikipédia: Au sens contemporain, le cynisme est une attitude ou un état d'esprit caractérisé par une faible confiance dans les motifs ou les justifications apparentes d'autrui, ou un manque de foi ou d'espoir dans l'humanité. Il est parfois considéré comme une forme de lassitude fatiguée, mais aussi comme un mode de critique ou de scepticisme réaliste.
pour bêtise, c'est un jugement de valeur, que je n'aurai pas pris comme une insulte, ou alors c'est là que l'adage populaire "il n'y a que la vérité qui blesse" se révèle exact.
Perso, je ne vous qualifierai pas de "conne, méchante bien que débile à la base", mais de cynique pourquoi pas.

francoise a dit…

je trouve que Tu ne manques pas de courage
je ne l'ai pas, sur mon blog
j'ai trinqué d'être franche au boulot, de ne pas courber l'échine,

je pense comme les Anglais que la France ne devrait pas payer de rançon...

mais dans ce dernier cas, FH ça l'a bien sauvé...
ou alors, la France fait ce qu'il faut et pas de télé ni de cérémonie, pas de publicité..
rien que le bonheur familial, que l'on comprend aisément.

Ladywaterloo a dit…

@ Catherine, vous mélangez cynisme et réalisme.

Hélas, j'aimerais tellement qu'il n'y ait plus jamais d'otage, français ou non français.

Etre idéaliste, angélique est facile, je ne peux accepter ces facilités là.

Je crois que je comprends la mentalité de Tatcher, je n'aurais pas eu le courage, les tripes et l'intellect de faire ce qu'elle a fait, mais je comprends que certains sacrifient des personnes pour en sauver beaucoup plus.

J'ai pleuré à la mort de Bobby Sands, j'en ai voulu au gouvernement anglais, je n'aurais pas fait cela, mais le fait est que cette mort en a évité d'autres.

Martine a dit…

Non, Lady, ce commentaire n'est pas une insulte véritable, il est juste discourtois, assez limite mais il utilise de vrais mots et pas des mots comme "con, merde...", ce qui est, à notre époque louable.
Bon autrement quand tu dis que tu dis toujours juste, je t'aime bien Lady, tu le sais, j'espère, et je connais certaines de tes qualités mais je suis honnête et je dis NON, tu ne dis pas toujours juste, tu affirmes tes positions et comme tous ceux qui affirment, tu les crois justes. Chacun prêche pour ses valeurs et Dieu merci, nous n'avons pas tous les mêmes mais chacun les crois justes.

Ladywaterloo a dit…

Ce ne sont pas des insultes mais cela reste insultant. Etrangement les mots non vulgaires peuvent être plus insultants que les simples insultes.

Traiter quelqu'un de sale connard a moins de portée que de lui dire "Mon pauvre ami", enfin selon ma sensibilité, mais ça c'est perso.


J'estime qu'écrire ce genre de commentaire en signant reste acceptable si cela n'est pas anonyme. je ne vous fait même pas la grace de vous laisser un nom, une adresse, vous ne le méritez même pas.

Pour le reste, je suis complètement d'accord. Je n'ai pas toujours raison, et de loin s'en faut, ouf!

Cependant, lorsque je reçois ce genre de commentaires je sais que pour une raison ou une autre j'ai fait mouche, pourquoi? J'ai pu faire de la peine, et j'en suis désolée, j'ai pu aussi surprendre, et cela est bien. Touché, coulé?

Nadezda a dit…

Lady Waterloo vous êtes au top :))))