samedi 12 avril 2014

Les gourgandines sont toujours vénales, hélas.

Le paparazzi Sébastien Valiela, auteur des photos qui ont révélé la relation de François Hollande avec Julie Gayet, un de ses proches et deux responsables de Closer sont renvoyés devant le tribunal correctionnel, a annoncé Robert Gelli, procureur de la République à Nanterre.

Le parquet avait ouvert une enquête après la publication le 17 janvier dans le magazine people Closer d'une photo de l'actrice au volant de sa voiture, une semaine après les révélations de l'hebdomadaire sur sa liaison avec François Hollande. L'audience se tiendra le 1er juillet devant le tribunal correctionnel de Nanterre (Hauts-de-Seine). Le Figaro

La République ne rigole pas avec les histoires de cul du président. La République a son honneur là où elle peut, comme  manipuler la justice par exemple?

Le Moi Président en prend un coup encore, moi Exemplaire, que t'y crois mon gars....

 Faut il croire que les affaires de cul ne sont publiques que lorsque le prince le veut bien, je me suis fait un dossier, savoureux sur les chefs d'oeuvres tournés avec la belle, ne voulant choquer personne, je vous sors ce matin, juste une petite photo de derrière les fagots, gentillette, certaines sont effectivement bien plus salaces. Je les garde en réserve okoù, j'imagine que tous les journalistes à l'étranger ont les mêmes ou pire quoi que pire que des scènes de lesbianisme pour une prétendante future première dame de France, celà doit être difficile.




La demoiselle est gironde, ces photos viennent de son film, célèbre, si, si, et  au titre oh combien prémonitoire "Familles Décomposées",  Je crains que ce ne soit la République qui se décompose, à force de putasserie, par pitié,  laissons les dévergondées où elles doivent se trouver, ni plus, ni moins.

Certes Julie Gayet a déjà perçu 15 000 euros,  dans un premier jugement, mais ce n'est pas de trop pour faire vivre une pauvre intermittente de la cul -ture,  le tribunal avait pourtant estimé qu'il y avait eu atteinte à son droit à l'image (sic) tout ça parceque pour une fois on la voyait HABILLEE,  dans une rue, et que nue finalement c'est mieux! Le Parisien

Julie Gayet veut se faire du fric, simplement, ni plus ni moins, on peut le comprendre, en revanche un tel acharnement judiciaire sur le photographe, qui, redisons le, n'a jamais pris des photos d'elle à poil ou dans des situations compromettantes. Julie Gayet, couche haut, couche bien, et veut palper, des billets, ou avantages en nature, enfin pas de cette nature là^^. Peu importe l'homme pourvu qu'on ait la richesse.

Dommage pour Hollande qu'il n'ait su acheter la discrétion de Julie Gayet tous ces procès donnent une image minable du président et par ricochet de la France.



1 commentaire:

vabna islam a dit…

Great post. I think it is good for visitors. I like this kind of website where has a lot of real information, It proved to be very helpful. Thanks for admin, His creativity, Presentation, Information and all is good.
Julie Gayet