dimanche 4 mai 2014

Lettre à mon petit frère.

Et oui tu vas être grand  père.
Tu as toujours été le plus petit dans la famille, le plus jeune, donc éternellement jeune.
Tes soeurs ont vieilli, tu les suivais de loin.
Tes soeurs sont devenues grand-mères, tu avais bien le temps.

Il y a tout juste deux ans, ta fille aînée convolait en justes noces, avec un jeune charmant, que tu trouvais sûrement beaucoup trop jeune, malgré tes faibles dénégations

Ouais, ouais  il est bien, il est sérieux, sympa, ouais..

On ne te sentait pas vraiment convaincu, heureusement on savait que tu appréciais beaucoup ce jeune homme. Ta superbe petite fille est devenue femme, et hier enceinte de sept mois et demi elle nous racontait que tu voulais que ses enfants t'appellent par ton prénom.

La future grand mère était bien plus sereine, les histoires  d'âges,  elle s'en fiche, aînée de sa  propre fratrie, elle ne se sent pas troublée en devenant grand mère, enfin pas plus que ça, elle ne veut pas changer sa vie, ni garder forcèment ce petit, elle travaille et puis elle verra bien. Interrogations légitimes de toute future grand mère.

Je ne vous ai pas prévenu qu'il faudra un peu de place dans votre cuisine pour y mettre des biberons, du lait maternisé, penser à racheter un goupillon, puis très vite de bricoles en bricoles constater que les petits prennent une place folle. Mettre un petit lit dans une chambre, un matelas à langer, une petite baignoire,  puis retrouver une chaise haute... Rapidement votre  maison sera la maison d'un tout petit en vacances. Les autres enfants râleront le matin si le bébé fait la noumba la nuit, tu avais eu la sagesse en constuisant ta maison de prévoir, une petite aile "parents" à l'abri des fracas des enfants, tu t'en féliciteras encore.

Il  y a dix huit mois, lorsque j'étais allée ranger le mas,  maman voulait  me donner de la vaisselle pour enfant, que j'ai refusé énergiquement, je pense avoir 12 timbales et 6 assiettes de bébé et le reste à l'avenant.  C s'est alors saisie des petits couverts et a  dit

Je les prends moi! Je n'en ai plus.

Sa fille s' était mariée six mois auparavant.

C cherche un nom de mamie, sympa, Mamitine, Bouchka, Nanna, Babou encore Mamouche... Elle dit s'en moquer mais y réfléchit sérieusement.

Il y aura douze ans, avant la naissance de David, nous avions cherché des noms de grands pères, mon homme est ainsi devenu Pacha, il se moquait de se faire appeler Papie ou tout autre chose, moi pas, je ne coucherai pas avec un papie!  Mais avec un pacha pourquoi pas?

Je ne sais pas si tu liras ma lettre, je te ferai un message c'est plus prudent.  J'ai eu des idées de noms de grands pères, dynamiques, sympathiques et joyeux.

Entre l'allemand et doux, Opi,  le Pépito même pas mexicain,  on trouve quelques Papounet ou papoune, qui existent  ailleurs que dans "Un indien dans la ville". Je trouve amusant aussi  Saba, Grand-Pa, Pappou (grec), Jedi, je crois arabe,  tu peux même proposer, Maitre Jedi,  c'est toi qui fait la loi si tu décides.

Tu peux t'offrir ainsi Dadé  penjb,  éviter le Dédé de je ne sais plus où, ou préférer  Papik, avec ta barbe à la mode, c'est rigolo mais en fait c'est aussi arménien.

Si tu le sens tu peux aussi craquer pour Lokoko, c'est Chamiruco, évidemment si on ne le sait pas...

Les pistes sont nombreuses, le nom c'est l'identité, la reconnaissance sociale,  jamais tes enfants ne t'auraient appelé autrement que Papa, il est normal que les enfants de tes enfants utilisent un autre nom, que seuls privlégiés ils utiliseront.

Mon petit conseil est de te décider avant que ta fille ne t'afflige d'un Papimousot ou autre  plaisanterie dont, malgré tout l'amour qu'elle te porte,  elle serait capable de commettre afin de marteler, que tu deviens grand père même si tu ne l'as pas décidé.

Je ne crois pas qu'autrefois les grands parents se posaient la question, il en était selon les régions tout simplement: Mamie et Papie, Bon papa et Bonne maman, Grand père et Grand mère voire des pépère et mémère.  C, ma belle soeur qui disait se moquer de la façon dont elle se serait nommée bloque cependant sur le "mémère". Autrefois les grands parents étaient fiers d'être grands parents et ne considéraient pas cela comme un passage vers la vieillesse, ils étaient peut être déjà vieux depuis longtemps,  plus résignés, ou peut être simplement bien plus sages.

Hier, ma nièce et son mari m'ont dit qu'ils passeraient peut être cet été à la maison, avec leur tout nouveau bébé, profiter de la campagne fraiche. J'en suis ravie, je les aime beaucoup et adore voir des  bébés. Je ne me suis pas encore interrogée si un Grand Tata, ça le fait ou pas, mais peut être puis je encore surseoir quelques temps.






9 commentaires:

Anonyme a dit…

Que voici de jolis mots alignés.
Merci
Moi pour les Chicoufs c'est PATO... et cela ma va très bien puisque c'est le premier qui a choisi...
Belle journée

Pato

http://mozartenmarchant.over-blog.com

francoise a dit…

JC c'est Pépé
moi, c'est Mémé
comme en Auvergne dans le temps
point de Papy
ni de Mamy
j'aime bien Mémé
bon ça ne le fait pas ?
TANT PIS
Mémé ça me plait et au moins dans le coin je suis presque seule... de ma génération
est ce que j'adore être rebelle ?

Nanou a dit…

Chez mes parents, c'est Papy Mamy, chez les grands parents paternels de mon fils (leur 1er petit-enfant , ils avaient choisi Pépé Mémé, envie de garder une coutume matriarcale .... et j'ai toujours appelé mes grand-parents "grand-père , grand-mère... moi je verrai bien "Nanou"... mais j'ai encore le temps d'y réfléchir

Le Plouc Le Plouc-émissaire a dit…

<A la naissance de l’aînée de notre fils aîné, les autres grands parents ont imposé d’autorité de se faire appeler Bon-papa et Bonne-maman ; au grand soulagement de Mme Plouc car c’était pour elle indissociable d’une grand-mère pour elle très proche, qu’elle avait longtemps connue et qui était morte dans ses bras de jeune déjà adulte. Après avoir hésité, nous avions retenu "Grand-Papa" et "Grand-Maman", repris sans problème par les autres, nos trois autres enfants ayant ensuite aussi été les premiers de leur génération à faire des mômes dans leurs belles-familles respectives…
Eux-mêmes appelaient ma mère Mamoune et leur autre grand-mère Man-Lotte (pour "Maman Charlotte"…) D’ailleurs, la construction d’appellations maison à partir du prénom des aïeux en cause n’est pas une mauvaise idée, l’autre parent du môme appelant de plus en plus souvent ses beaux-parents par leurs prénoms. Ce qui est le cas de mes trois belles-filles. Pour la petite histoire, mon gendre (très "vieille France" sur ce plan, et seulement sur ce plan) n’a pas voulu et n’en démordait pas. Nous avons fini par transiger sur "Vati" emprunté à l’allemand…<

Brizou a dit…

Je suis Mamie ou Mamizou et mon compagnon est Papi et c'est bien. Nous sommes des Mamie Papi heureux Suzon ou Mamie Paris selon ses petits enfants. Mais peu importe le vocable du moment qu'il y a la tendresse.

Brizou a dit…

Oups, il manque une partie de mon com; Ma manan était Mamie Suzon, Mamie Paris ou Mamie tout court

Martine a dit…

Nous, c'est Papé et Mamée, surnoms méridionaux.

J a dit…

Le petit frère a lu, merci grande soeur.

Ladywaterloo a dit…

Petit rigolo, va!!!!
Tu restes quand même bien plus jeune que moi....