dimanche 13 juillet 2014

L'endroit à éviter au Cap Ferret: Il Giardino.

Une blogueuse vient de faire condamner à 2500 euros d'amende pour un article,  vu seulement 490 fois, où elle se permet de traiter la pizzaoliette de "diva" et une serveuse de "harpie au gilet jaune fluo" et déconseille avec moults détails d'aller avaler une pizza suivie de glace industrielle dans cette gargotte. L'Express



La pizzéria est à éviter la cliente aussi, à mon humble avis. Mais cela valait il un procès?  Quelle type de nana peut vous traîner devant la justice pour un article aussi vindicatif soit il? Une mégère, à ne pas en douter.

Les juges ont donc condamné cette malheureuse blogueuse, pour  L'endroit à éviter au Cap Ferret: Il Giardino, cela en valait il la peine? Je ne le pense pas. Si les juges commencent à s'occuper des blogs qui dénoncent des apéros servis avec du retard sans cacahuètes et du vin trop froid ou trop chaud, j'ai oublié,  la Justice sera complètement paralysée.






Arrivée là, je dois présenter mes plus humbles excuses à tous les gens que j'ai insulté sur ce blog, sinon je vais passer le restant de mes jours en prison pour dettes accumulées à chaque vacherie que j'écris.


"Il ne faut pas donner à cette décision une portée plus large qu'elle n'a, souligne Maître Eolas. Il existe des jurisprudences dans le sens inverse par la Cour européenne des droits de l'homme, qui défend farouchement la liberté d'expression. Le droit de critique existe. Il peut être sanctionné en cas d'abus. La distinction classique est quand il y a intention de nuire ou concurrence déloyale si le dénigrement est fait par un concurrent. Ainsi, si cet article avait été publié par quelqu'un qui tient un autre restaurant de pizza du Cap Ferret, on aurait été dans le cas de la concurrence déloyale puisqu'il y aurait volonté de dénigrer pour faire fuir le client. Or ici, c'est une cliente mécontente qui raconte une expérience malheureuse. On a tout à fait le droit d'expliquer pourquoi on n'est pas satisfaits, en mettant le titre que l'on veut."  



Y a t-il un avocat dans la salle, car la blogueuse n'avait pas d'avocat, jugeant légitimement que l'affaire ne portait pas à conséquences. En France il faut payer pour être entendu par la Justice? Piètre démonstration aussi pour la Justice.

Si je n'avais pas de courage j'aurais mis comme titre "Y a t-il un avocat dans la salle?" car le titre "L'endroit à éviter au Cap Ferret: Il Giardino" est exactement ce qui a justifié la condamnation, mais attention, moi je vous le dis tout de suite, je suis courageuse et je mors ceux qui m'emmerdent, et surtout je paierai un avocat, enfin probablement même pas.

15 commentaires:

francoise a dit…

t'as dit du mal de moi,
je vais porter plainte

francoise a dit…

t'as dit du mal de moi,
je vais porter plainte

Martine a dit…

Françoise, tu bégaies encore!
Moi, je ne dis jamais de mal de personne!!!!!!! Du moins c'est ce qu'on croit!!!!!

Ladywaterloo a dit…

Martine elle dit, mais prudente, elle écrit pas! Pas de preuve, pas de preuve!

Moi je suis folle je dis et j'écris encore plus...

francoise a dit…

Continue c'est ce qui fait le charme de ce blog
on est pour, on est contre et
on réfléchit

Camille a dit…

Pour connaitre un peu le sujet, il faut quasi dire que certaines personnes disent du mal gratuitement et sans raison réelle...

Ladywaterloo a dit…

Tout à fait d'accord, mais un commentaire sympa et humoristique aurait suffit, attaquer en justice est débile, la nana n'a tué personne, en lisant son texte on se rend compte que ce n'était pas des clients "accomodants" non plus, rajouter un procès est ridicule tout ça pour un message pas trop lu.

Le Parisien Liberal a dit…

En tout cas, Il Giardino a gagné un sacré buzz avec tout ca ...!



Vous êtes au Cap-Ferret, où allez-vous dîner ? Au Il Giardino ou à l’Hôtel de la Plage ?

Anonyme a dit…

Je viens de lire cette fameuse critique, et ça change tout. Cette cliente n'a pas commandé d'apéritif, puis se plaint 1000 fois de ne pas avoir d'apéro ! On croit rêver...

john smith a dit…

Les avis négatifs sur Tripadvisor ont été retirés...

Ladywaterloo a dit…

Que cette cliente fut extrémement difficile, et de mauvaise foi, je le crois, mais la poursuivre en justice est surdimensionné.

La tenancière de la pizzéria n'a pas eu le bon comportement. Les avis négatifs ont été enlevé, pas étonnant, j'espère que la pizzéria aura un manque à gagner aussi grand que celui de ma cliente punie, elles sont toutes les deux fautives.

Juju a dit…

Bonjour,
En cherchant comment joindre Triptruc au sujet du retrait des avis négatifs sur un certain restaurant, et leur signaler mon mécontentement, j'atterris ici.
Je suis d'accord avec vous, cet avis négatif ne méritait pas un procès, encore moins une condamnation. Je suis déçue, très déçue aussi par Tri..Je vais demander à ce que mon compte soit effacé, pas la peine de donner son avis si c'est pour qu'il soit retiré dès qu'on ne jouera pas aux jeux des bisous-bisous avec les restaurateurs, même les pires d'entre-eux.
Cette femme n'a pas été très fufute (la resto..), il aurait suffi qu'elle réponde à la dame. Et, la cliente n'a pas été non plus fufute, elle aurait dû mettre son avis sur Triptruc. En tout cas, fini pour moi. Je ne me fierai plus qu'au bouche à oreille ou à mon nez et tant pis si je tombe dans les pièges à touristes. J'espère juste qu'un jour, ils se feront moucher.

Martin van de Wardt-Olde Riekerink a dit…

Merci!

john smith a dit…

Ce resto a du embaucher quelqu'un pour faire disparaître les mauvais commentaires...Argent vite gagné et vite dépensé.

bullinstu a dit…

les gars, lorsque que je travaillais pour le plus grand moteur de recherche du monde (hint hint), jai recu un appel du patron il guardino pour supprimer tout les commantaires de g+ et maps. je nai pas reussi a le faire pour lui, les commentaires sont toujours la