mercredi 10 décembre 2014

Du travail du dimanche.

S'il y a un sujet pour lequel je n'ai pas de position tranchée, solution universelle,  c'est bien pour le travail du dimanche.



Je trouve comique que dans une société laïque, où le dimanche ne signifie rien pour bien des citoyens la "bronca" s'élève dès qu'on parle de bosser le dimanche, enfin je devrais peut-être dire, de bosser.  Travailler le dimanche ne me parait pas pire que travailler de nuit, et si le dimanche ne rassemble pas les familles le samedi ou le mercredi peuvent le faire, mieux, les parents peuvent se relayer auprès de leurs enfants pendant leurs premières années.

Les musulmans préfèreraient peut-être ne pas travailler le vendredi et le samedi qui deviendrait alors le jour de leurs familles.

Les parents de jeunes enfants aimeraient souvent pouvoir garder leurs enfants en se relayant, les 35h/semaine laissent quand même 133 heures par semaine, sans boulot, comptons 3 heures de trajet, ce qui est large pour les non-franciliens, on reste encore à 130 heures par semaine où les gens ne travaillent pas, temps libre en dehors des congés. Un dimanche plus qu'un mercredi ou un samedi? Pourquoi?

La France laïque l'est à géométrie variable, certains s'offusquent actuellement car un maire de Trifoullis les Oies a décidé de supprimer les repas Hallal, mais personne ne s'est jamais offusqué de la suppression du poisson le vendredi, pire le Mercredi des Cendres et le Vendredi Saint, sont en France, banalisés, pas de menu adapté et souvent "carnaval" le Vendredi Saint, lorsqu'il coïncide avec le dernier jour avant les vacances avant les vacances et les familles catholiques se taisent depuis toujours.

Je me souviens d'un voyage entre Abu Dhabi et Paris, effectué sur un vol Air France, un Vendredi Saint, il y a une dizaine d'années, lorsque l'hôtesse  arriva à ma place et me demanda quel menu j'avais choisi, je lui dis

Du poisson s'il vous plait!

Elle fut embarrassée, et me dit

Je suis désolée, madame, il n'y en a plus, je ne sais pas pourquoi.

Je lui ai répondu

Nous sommes Vendredi Saint, c'est peut être pour cela

Elle rougit et m'avoua

Je ne savais pas, nous n'avons plus de poisson alors que l'on n'a pas servi le tiers des repas.

Je lui ai répondu alors

Ne vous inquietez pas, ce n'est pas grave, donnez moi du poulet, mais signalez le à  la compagnie.

Elle m'assura le faire, le fit elle, je n'en sais rien, il n'y avait au menu, rassurez-vous pas de porc, les menus étaient Hallal. Respecter les musulmans c'est bien, mais respecter les autres aussi.

Les français se cachent derrière des traditions catholiques lorsque cela les arrange, mais s'en fichent complètement autrement. Les lundis de Pâques ainsi que celui de la Pentecôte  ne sont pas fêtes religieuses, mais commodités sympathiques. En Espagne, la fête de l'Ascencion est "reportée" au dimanche suivant, le jeudi n'étant pas férié. En France, les cathos vont à la messe parfois le soir après le travail pour le Mercredi des Cendres ou le Jeudi Saint, personne ne trouve rien à redire. On peut supprimer sans aucun problème toutes les fêtes religieuses qui tombent en dehors du dimanche, l'Ascencion, la Toussaint, le 15 Aôut, Noël, au pire les cathos reporteront la fête au dimanche suivant, On sait tous que les dates de ces fêtes sont théoriques, et les catholiques pratiquants s'adapteront.

Le dimanche dans les lieux touristiques pourraient devenir plus vivants, plus attrayants, si les commerces ouvrent leurs portes, des emplois surement en découler.  Moi même souvent, je me promène le dimanche et touriste regrette les grilles baissées des boutiques. Je connais la loi de Dieu, demandant le respect du repos du septième jour, mais sommes nous en pays laïc, ou pas?



Les français sont accrochés à leurs traditions  lorsqu'ils craignent devoir travailler plus, ils devront travailler plus, ou travailler autrement. Je suis catholique, pratiquante, mais je sais que dans les lieux touristiques les commerçants pourraient mieux travailler le dimanche que le mardi ou le mercredi, et le mardi, c'est bon aussi, non?


10 commentaires:

zelindor a dit…

Et pourquoi tu voyages le vendredi Saint toi aussi ?
Tu ne peux pas rester chez toi ?
Bien sûr je te charrie

Ladywaterloo a dit…

C'était ma vie d'avant! :)

Martine a dit…

Tout le monde a eu besoin un jour de la plaque de beurre indispensable pour cuisiner et c'était justement un dimanche! Vive le petit magasin de quartier alors ouvert, souvent ce sont des marocains! Ils ferment le vendredi, eux.
Pourtant avoir le dimanche c'est aussi permettre aux gens de se rencontrer. Si il n'y a plus de jours communs, alors c'est la fin des fêtes familiales. Certaines usines tournent le dimanche car on ne peut arrêter les machines sans casse ou sans réglages infinis à la reprise. Donc le travail du dimanche existe déjà pour certains. Pas loin de chez moi, il y a un carrefour ouvert tous les dimanches matins, c'est vrai, c'est pratique mais je n'y vais jamais ou pratiquement jamais (sauf pour la plaque de beurre). Les gens ont souvent des congélateurs, ils n'ont qu'à piquer dedans. Satisfaire le moindre désir des gens à l'instant T comme ils l'entendent au mépris des usages, me semble un peu stupide et un faux problème.

Anonyme a dit…

Pour vous aider à vous faire une opinion sur le travail du dimanche, vous pouvez aller faire un tour sur ce site :

http://www.leblogdhelenebodenez.com/

Ladywaterloo a dit…

Le problème restera dans les endroits touristiques, je me souviens de week end à Paris où je voulais alterner shopping et expos, mais le dimannche était bien long..

Je connais des familles où les parents se relaient pour garder les enfants. Une de mes amies infirmières avait ainsi choisi de travailler à l'hopital de nuit, les week end, elle avait 5 enfants et son mari une situation "normale". Les enfants ont été élevés par leurs parents, dès que la dernière eut 6 ou 7 ans, mon amie a ouvert un cabinet d'infirmière en s'associant avec deux autres, elles co-géraient aussi leurs enfants.

La loi porte sur les zones touristiques. j'ai lu une idée interessante, permettre aux seuls petits commerces de centre ville d'ouvrir le dimanche, obliger les gens à retourner en ville, même pour la plaquette de beurre oubliée.
Donner des droits aux petits commerces et ne pas les donner aux grandes surfaces rééquilibrerait peut être un peu les chances.

Alfred a dit…

Oui, le seul jour ou on peut être vraiment ensemble, il faut le garder comme un jour différent des autres.
Une autre chose me chagrine, à propos du travail le dimanche, c'est le fameux "volontariat". Comme si les employés avaient envie de passer leur dimanche au boulot par plaisir. Beaucoup ne sont volontaires que parce que c'est un moyen d'améliorer leur salaire trop maigre. Mais on sait aussi que le fait de refuser de rendre ce genre de "service" à sa boite, consciemment ou non, peut déprécier l'image d'un employé auprès de ses supérieurs. Alors on se force à prendre ça avec le sourire, vu le taux de chomage du pays. Le voila, le volontariat!

Catoneo a dit…

Et si on laissait les gens s'organiser ou pas s'organiser, ville par ville ? Pourquoi l'Etat est-il convoqué à régler tous ces détails de la vie économique ?
Parce qu'on prend les citoyens pour des boeufs ! A raison ?
En France oui ! Hélas.

Sophie a dit…

Je suis tout à fait d'accord avec Albert.
Si le salarié est prêt à travailler le dimanche, pourquoi pas, mais si l'entreprise exerce des moyens de pression, comment le salarié peut-il y faire face ?

Je pense qu'il est sinon important de garder le dimanche pour se retrouver en couple, en famille quand cela est possible. Il y a beaucoup de choses à faire plus passionnantes que d'aller trainer dans les magasins.
Quant il s'agit de zones touristiques comme Paris par ex (et encore, pas tout Paris), c'est différent.

Mais le point important est qu'il faut que cela reste un choix volontaire pour le salarié.

Ladywaterloo a dit…

Il faut effectivement que ce soit basé sur le volontariat et en exclure les grandes zones commerciales.

Le salaire devrait être supérieur de façon sensible ainsi qu'une journée de récupération pour les salariés, les deux jours consécutifs ne sont pas obligatoirement ce que choisirait un salarié, ne pas travailler le mercredi et le samedi peut être aussi enviable.

Jeff Tahon a dit…

A tout ceux qui préconisent de garder le dimanche pour la famille :
- n'allez vous jamais au ciné le dimanche
- n'allez vous jamais au resto le dimanche
-n'allez vous jamais dans un musée le dimanche

Ca marche aussi pour un site touristique, un aéroport, une gare, une station service....etc
Et là, ca ne vous dérange pas que certains travaillent le dimanche ??????