lundi 1 décembre 2014

Piquez donc pas mes sous.

84 % des personnes interrogées pensent par ailleurs que les pouvoirs publics gaspillent l'argent des impôts, et 73 % préféreraient choisir elles-mêmes comment est affecté l'argent des impôts. Une majorité (56 %) se dit même prête à aider financièrement les entreprises qui se trouvent près de chez eux, en prenant des parts dans leur capital (40 %), en leur prêtant de l'argent (20 %) et même en leur faisant des dons (2 %)

Le Point


J'ai toujours regardé avec réprobation les dépenses publiques que j'estime superflues, voire superfétatoires, indécentes quoi.

Je pourrais citer en vrac:

Réceptions grandioses données avec nos sous alors que nous aussi on aimerait mieux recevoir nos amis.
Subventions à plus de 20 000 associations
Nombre d'élus, de maires, donc de mairies et leurs entretiens, de députés, sénateurs..

Mais il y a tant de dépenses que l'on pourrait couper


La France régresse sur le plan économique, mais peut, en revanche, s'enorgueillir d'un certainnombre de records. Plus de 36 000 communes, soit trois fois plus qu'en Allemagne, qui compte davantage d'habitants que l'Hexagone, et quatre fois plus qu'en Italie. À peu près partout en Europe, le nombre de municipalités a été drastiquement réduit. Sauf chez nous.

Le Point La Grande Gabégie

Soyons clairs, j'aimerais décider un peu, choisir l'affectation des impôts que je paie.

Oui aux écoles et crèches
Oui aux dispensaires et services de santé
Oui aux aides aux personnes âgées...

Payer autant voire encore plus d'impôts pour avoir de meilleurs services à la personne me paraitrait justifié voire normal.

La mauvaise gestion est une plaie, le gaspillage est tel que le ministère de la kulture réfléchit sérieusement à instaurer un loto pour financer l'entretien ds monuments nationaux Les Echos
En effet à dépenser n'importe comment pour le soi-disant art moderne et évenementiel la France laisse la part congrue à son vrai patrimoine, pourtant les touristes viennent en France pour visiter ces monuments.

Les français sont de moins en moins dupes et en ont assez de payer pour n'importe quoi, alors que l'essentiel est de plus en plus délaissé.

 "La majorité des Français interrogés dans le cadre de cette étude ne remettent pas fondamentalement en cause le principe de l'impôt : pour 56 % d'entre eux, payer l'impôt est un devoir citoyen, c'est-à-dire une obligation morale de contribuer financièrement à ce qui fonde le vivre ensemble et garantit la cohésion de la société", souligne Finsquare dans un communiqué




François  a décidé d’accorder une subvention d’ 1 milliard de dollars au Fonds vert de l’ ONU pour le climat. 24/09/2014

Observatoire des gaspillages


2 commentaires:

Alfred a dit…

Je suis même persuadé que les français seraient prêts à faire beaucoup plus d'efforts encore que maintenant, si seulement ils pouvaient croire que ce ne serait pas en pure perte.
Mais tellement l'habitude de se faire rouler dans la farine...

Jeff Tahon a dit…

La majorité des français trouvent l'impot utile. Surtout quand ce sont les autres qui le paient !
50% des français seulement paient l'impot.