jeudi 2 octobre 2014

Je ne voterai jamais pour Juppé.

Il y a mille et une raison pour lesquelles je ne voterai jamais pour Alain Juppé.

Je voterai blanc, je voterai noir, mais en aucun cas je ne voterai Juppé.

Expliquer toutes mes raisons serait trop long,  mais de fait, la source réelle  de toutes mes raisons est que je trouve  Alain Juppé trop vieux, en décalage complet avec notre société, ayant une vision passéiste de notre futur.

Alain Juppé est né en 45, il aura en 2017, 72 ans et cinq ans plus tard à la fin de son quinquennat, s'il était élu,  donc 77 ans.

Si à 77 ans on n' est  peut être pas trop vieux pour lire Tintin, on est sûrement trop âgé pour gouverner un pays. Un grand pays en crise comme la France doit être dirigé par des hommes ou des femmes en pleine santé, pouvant énormément travailler tout en voyageant dans le monde entier.

Le souvenir pénible de la maladie de Mitterrand, plus près de nous, le calvaire de Jean Paul II durant les dernières années de son pontificat, sont des exemples assez parlant afin  d'éviter de prendre ce type de risque, même si certains hommes très âgés restent dans une forme éblouissante tout en travaillant énormement.

Avoir réduit la durée d'un mandat présidentiel à 5 ans renouvelable une seule fois était une bonne réforme, dommage de ne pas avoir posé une limite d'âge, 65 ans, au moment du dépôt de candidature, actuellement serait une limite raisonnable.

La limite d'âge pour un fonctionnaire, pour l'heure de la retraite, est de 70 ans, on peut difficilement supposer que la charge de travail qu'effectue un président est inférieure à celle des grands serviteurs de l'état.

            Alain Juppé, juillet 2013. 



La limite d’âge légale excède soixante-cinq ans pour certaines catégories de fonctionnaires. Elle est ainsi fixée à soixante-huit ans pour le vice-président du Conseil d’État, le Premier président et le procureur général de la Cour des comptes (9), comme pour le Premier président et le procureur général de la Cour de cassation (10). Cette limite est de soixante-dix ans pour les professeurs au Collège de France (11).
En outre, certains hauts fonctionnaires peuvent être maintenus en activité en surnombre jusqu’à soixante-huit ans : sont concernés les membres du Conseil d’État, les magistrats de la Cour des comptes et les membres de l’inspection générale des finances (12).
Une même possibilité est ouverte aux professeurs de l’enseignement supérieur (13).
Pour ce qui concerne les magistrats, en application de l’article 76-1 de l’ordonnance n° 58-1270 du 22 décembre 1958 portant loi organique relative au statut de la magistrature, tout magistrat est maintenu en fonction, sauf demande contraire, jusqu’au 30 juin suivant la date à laquelle il a atteint la limite d’âge.
De plus, les magistrats hors hiérarchie du siège et du parquet de la Cour de cassation peuvent être maintenus en activité au-delà de la limite d’âge, en surnombre, jusqu’à l’âge de 68 ans pour exercer, respectivement, les fonctions de conseiller ou d’avocat général à la Cour de cassation ; quant aux magistrats du siège et du parquet des cours d’appel et des tribunaux de grande instance, lorsqu’ils atteignent la limite d’âge, ils sont, sur leur demande, maintenus en activité jusqu’à l’âge de 68 ans pour exercer, respectivement, les fonctions de conseiller ou de juge, ou bien les fonctions de substitut général ou de substitut (article 76-1-1 de l’ordonnance du 22 décembre 1958 précitée).

  Assemblée Nationale

La raison voudrait que les élus s'appliquent les mêmes règles de départ à la retraite que celles appliquées à des hauts fonctionnaires.

Dommage que l'âge ne donne pas toujours une sagesse suffisante aux hommes politiques afin qu'ils sachent renoncer à  certaines de leurs ambitions.

Alain Juppé sera peut être le candidat de l'UMP,  ce serait dommage pour l'UMP d'abord,  et s'il est élu dommage pour les français.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

quand j'ai lu cet article, j'ai tout de suite pensé à mamie Penélope :-(((
http://rue89.nouvelobs.com/2014/09/29/faut-parle-mamie-255164

Ladywaterloo a dit…

Ouaip sauf que c'est mamie Yvette, article très drôle, mais qui n'a rien à voir. J'avais lu cet article ce matin.

La mamie Yvette est gentille mais conne, homophobe et raciste, à en crever.

Pire elle regarde la télé...............

Tout à fait moi, conne, raciste homophobe téléphile et tout^^

Autant m'accuser de regarder Jan Pierre Pernoud!


Mais cet article est à lire, il est mignon!

Anonyme a dit…

Juppé a été à l'origine de ma désillusion sur la valeur des promesses des politiques et, accessoirement de ruine financière.
Chirac avait promis une baisse de TVA sur la restauration, j'ai crée un resto, fait imprimer les pubs (très chères à l'époque).
J'avais la garantie -écrite- que "toute création d'entreprise serait exonérée de taxe pro".
Juppé aux manettes, la TVA prend 2 points, trop tard pour changer les pubs, l'exonération est annulée, trop tard pour licencier le 6 embauches.
Doublement des taux de CSG CRDS Résultat, 200000 frs peut-être même plus en 1996 de déficit. Quand on crée une boîte, on ne les a pas d'avance donc ça coûte le double.
Pourquoi exiger des comptes prévisionnels (qui coûtent une blinde) dans un pays qui change les règles du jeu alors que les dés sont déjà lancés?
On vous promet la traversée de l'Atlantique en novembre, avec les Alizés et on vous transporte dans les 40 èmes rugissants sans préavis ou possibilité d'équipements de sécurité. 20 ans après, je ne peux pardonner ces fausses promesses. CCLM

Alfred a dit…

Anonyme a dit...
quand j'ai lu cet article, j'ai tout de suite pensé à mamie Penélope :-(((
http://rue89.nouvelobs.com/2014/09/29/faut-parle-mamie-255164

" conne, homophobe et raciste, à en crever.

Pire elle regarde la télé..............."

... en même tzmps, lire ça sur le site du Nouvel Obs, comment s'étonner?
C'est bien comme ça qu'on voit le français moyen, dans ces milieux là : une sorte de Dupont Lajoie, bas de plafond, un gros beauf. Ceux qui ne votent pas comme ils le devraient, en tout cas.
On pourrait tout aussi bien faire une caricatures cocasse de ces gens si ouverts au monde, si épris d'humanisme et donneurs de leçons.
Voilà ou réside le désamour du peuple français pour la gauche : le profond mépris de cette dernière pour les sans dents. Pour ceux du cru, en tout cas.

Sophie a dit…

J'ai regardé Juppé hier, je l'ai trouvé très bien, très intelligent, très pondéré, bref tout ce que je pensais de lui a été confirmé.
Si les primaires sont ouvertes, j'irai voter pour lui sans hésitation.
Je trouve Sarko déjà hyper agressif alors qu'il ne s'est déclaré que depuis peu : ça promet ! (le calme essayé chez Delahousse n'aura pas duré longtemps...) Toujours aussi populiste, sa charge contre Duflot était d'un mauvais goût achevé, bien pour plaire à son public.
Je me souviens de ses déclarations tonitruantes pour moins de réglementations pour les constructions, c'était juste avant Fos sur mer et ses dizaines de morts... Pour les médicaments, c'était avant Servier et le médiator...
Je me souviens aussi de son rêve d'endetter les français : tous proprios comme en Espagne ! On voit ce qui s'y passe ! Bref toujours aller dans le sens du poil, sans aucune analyse ni réflexion.

Juppé est âgé et alors ? Il parait avoir tous ses neurones, a appris de ses erreurs et a acquis une sagesse que je ne vois chez nul autre politique.